Musique/Voici la dernière destination de John Djongoss

Par Justin Kassy/afriquematin.net

 John Djongoss est l’une des figures emblématiques de l’histoire de la musique tradi-moderne de la Côte d’Ivoire. Chanteur, instrumentiste et comédien, l’artiste pluridimensionnel refait surface après plusieurs années de silence.

C’est à Abidjan dans les années 1980, notamment en 1987, au sortir de la célébrissime émission « Podium », destinée à détecter des Instrumentistes, que John Djongoss décide de valoriser le « Goli », une danse, une musique traditionnelle sacrée, patrimoine culturel des Baoulés.   Il va être l’un des premiers artistes du grand Centre, à sortir cette valeur culturelle de son environnement naturel, pour braver le milieu moderne, et tenter de se faire valoir.

Avec son Groupe, Assikon’go, il remporte avec brio, la manche de 1987 de ce célèbre concours « Podium », avant d’être désigné « Meilleur artiste instrumentiste », par le jury.

En 1988, John Djongoss sort son premier album avec comme titres dansants « Assiko n’go », « Djandê », et « Amoinssouba ». Et depuis des années, John Djongoss vit à Paris et fait partie de l’effectif de la Croix rouge Française. Aussi, les habitants du célèbre quartier Broukro de Dimbokro se souviendront aussi longtemps de lui et surtout de sa dimension artistique, comme si cela datait d’hier.