Musique/La Reine de l’Afro-Beat Be Ahissia s’apprête à enflammer la « salle Bernard Dadié »

Par Justin Kassy/afriquematin.net

 Les Sœurs Comoé étaient les pionnières de la musique ivoirienne. Mieux, elles ont tracé la voie, qui mène à cet art qu’est chanter. Elles ont permis à leurs sœurs d’exercer ce métier, considéré naguère comme l’apanage des hommes.

C’était une aventure difficile pour elles, mais, par le travail, le courage, la persévérance, elles ont su jouer leur partition. Aujourd’hui, les femmes sont engagées à fond dans le métier rivalisant de talents et d’initiatives avec les hommes.

 Artiste musicienne pratiquant l’afro-beat, Be Ahissia s’inscrit dans un genre musical avec le rythme, Abodan, une danse du terroir Akan. Elle le fait bien qu’on lui a décerné la couronne de Reine de l’Afro-Beat et pratiquer ce rythme créé par feu Fela est une gageure. En le faisant bien, et peut-être mieux que celui qui a la paternité de ce genre.  Dans ses concerts, Be Ahissia donne à espérer en son avenir.

Chaque fois qu’elle est sur scène, le public lui rend les hommages, occupant sainement l’espace, avec des démonstrations.   C’est ce qu’elle va faire pendant sa prestation, à la « salle Bernard Binlin  Dadié » du Palais de la Culture, à la 12 édition du « MASA 2022 ». Qui se déroule actuellement et ce jusqu’au 12 mars prochain.