Mobilisation des recettes fiscales/La DGI réalise une performance record

Par Brou François/afriquematin.net

« Analyse des résultats de l’année 2019 et perspectives pour l’année 2020 » et  « la Direction générale des Impôts face aux défis de l’émergence», ont été les thèmes choisis et débattus lors du séminaire bilan Objectifs 2020 de la DGI, organisé les 23 et 24 janvier 2020 à l’hôtel Président de Yamoussoukro.  Cette rencontre, placée  sous la présidence du Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Sanogo Moussa, a réuni l’ensemble des membres du Comité de Direction élargi aux sous-directeurs et chefs de services.

Au cours de ce rendez-vous, la direction générale des Impôts a tracé plusieurs chantiers. Poursuite de l’encadrement et la formation des agents au regard du déploiement du Système Intégré de Gestion des Impôts en Côte dIvoire (SIGICI) dans tous les services, optimisation du contrôle fiscal, établissement d’un programme de recensement des contribuables avec des objectifs précis, amélioration de la qualité du service aux usagers qui doit aboutir à terme à la certification de la DGI à la norme ISO 9001, version 2015, promotion du civisme fiscal et intensification de la lutte contre la fraude fiscale. Ces défis, la Direction générale des Impôts se propose de les  mettre à exécution pour cette année 2020.

Défendant le bilan de l’année 2019, les recettes brutes globales de la DGI s’élèvent à 2.306,6 milliards pour un objectif de 2.410,2 milliards retenu dans le cadre du programme économique et financier, soit un taux de réalisation de 95,7%.

En comparaison avec les recettes de l’année 2018 qui se chiffraient à  2.149, 4 milliards, l’on note une hausse de 157,2 milliards soit un taux de croissance de 7,3%.

Une belle  progression portée par la Taxe sur la Valeur Ajoutée (+44,9 milliards), les Impôts sur les Traitements et Salaires (+27,4 milliards), les droits d’enregistrement café-cacao (+26,3 milliards), les revenus du pétrole pétrole-gaz (+23,6 milliards), l’impôt foncier (+13,9 milliards), les droits de timbre (+9,5 milliards) et les patentes (+6,7 milliards).Ce résultat est à la fois le fruit de l’appui de la tutelle et des efforts consentis par l’ensemble des services.

S’agissant des objectifs de recettes au titre de l’année 2020, ils sont fixés à 2.716,2 milliards avec une hausse de 409,0 milliards par rapport aux réalisations de 2019, soit une progression de 17,7 %.

Il convient de noter que les objectifs de recettes des régies financières sont déterminés en étroite collaboration avec tous les acteurs intervenant dans la mise en œuvre de la politique économique et financière du gouvernement ainsi que les partenaires au développement, à savoir le FMI, la Banque Mondiale et d’autres institutions internationales….

Ces projections doivent respecter non seulement les évolutions propres à chaque nature d’impôts mais également les contraintes liées à certains engagements dans le cadre du programme économique et financier du pays ainsi que les critères de convergence de l’UEMOA.

 

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook