Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Menacé par l’érosion côtière/Les populations de Lahou-Kpanda reçoivent le réconfort du gouvernement

  Par Brou François/afriquematin.net avec sercom et Uplci

Une mission du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable conduite par le Directeur de Cabinet Monsieur  François Kouablan s’est rendue ce mercredi 30 janvier 2019 dernier à Lahou-Kpanda.

Composée des membres du cabinet, des experts du projet WACA, des autorités préfectorales et municipales, les membres de cette délégation ont apporté le réconfort et le soutien du Gouvernement à la population ayant subi les ravages de la mer. Elle  a pu constater les dégâts causés par cette érosion qui a emporté et les habitations et des tombes. Cette mission  a été dépêchée par le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Joseph Séka Séka à la suite d’une réunion tenue le 24 janvier 2019 avec le Préfet de Grand-Lahou, le Premier adjoint au maire, et des cadres de la région. « Le problème de l’érosion côtière qui s’est produit dans votre village touche tout le littoral ivoirien, voir même tout le littoral des pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. C’est dans ce cadre le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable  à travers le Programme Régional pour la Résilience des Zones côtières Ouest-Africaines (WACA), dont la Côte d’Ivoire bénéficie a ciblé des zones. C’est ainsi que Grand Lahou reçoit le projet pilote. (…) En attendant la mise en œuvre effective de ce projet, nous voulons vous proposer dans un premier temps d’exhumer les corps pour les déplacer sur un autre site. Ensuite, afin d’éviter des pertes en vies humaines, nous allons déplacer les habitants des maisons à risques.», a annoncé  François Kouablan.

Au nom des populations de Lahou-Kpanda   le Maire de la commune de Grand-Lahou, Gnangni Daniel a remercié les émissaires du MINEDD. Il a émis des doléances en vue de trouver des solutions rapides aux préoccupations des habitants, notamment les exhumations des corps « dans des conditions hygiéniques acceptables pour les envoyer sur un site provisoire et ensuite trouver un site sécurisé définitif pour les sépultures. Mais aussi un autre site pour la relocalisation des habitants. », a-t-il plaidé. Le Préfet du département de Grand-Lahou, Bamba Souleymane a exhorté les populations à demeurer solidaires et disciplinés face à cette catastrophe naturelle tragique situation de la nature. Les résultats de cette mission constitueront un plaidoyer du Professeur Joseph Séka Séka auprès du Gouvernement en vue d’une meilleure intervention. Rappelons que  le projet WACA financé par la Banque Mondiale a pour objectif de promouvoir diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière.

Facebook