Mali/Des terroristes faits prisonniers par une opération russo-malienne

Le bras de fer entre la république malienne et la Cédéao ne semble pas avoir entamé la détermination du pays à se débarrasser des groupes armés extrémistes qui sévissent dans le nord du pays. Avec l’aide des militaires russes, l’armée malienne tente de récupérer ses territoires.

Les forces armées maliennes (FAMa) en collaboration avec les militaires russes présents au dans le pays ont attaqué une base terroriste située aux environs de la commune d’Assongo, dans le nord du pays, ce mercredi 12 janvier 2022. L’information a été rendue publique par l’armée malienne.

Le bilan officiel fait état de plus d’une centaine d’extrémistes tués et plus de cinquante djihadistes ont été faits prisonniers. D’après le communiqué des militaires, le bras droit d’Iyad Ag-Aghaly, qui a dirigé plusieurs attaques dans le nord du Mali et l’ouest du Niger (région de Tilaberi), Moctar Ibn Walid, ferait également partie des prisonniers.

Cette opération, menée sans la task-force Takuba et la Minusma, s’inscrit dans le cadre de la reprise et du contrôle de certaines portions du territoire malien aux mains des groupes armés.

Notons que le pays sahélien est toujours sous sanctions de la Cédéao, des sanctions approuvées par la France et les Nations unies qui demandent au Mali de proposer un calendrier électoral « raisonnable » afin qu’elles commencent à être levées. De leur côté, les autorités maliennes se disent ouvertes au dialogue.

Source : news-af.feednews.com

LIRE AUSSI :   Européennes 2019: Salvini appelle les Français à voter contre Macron