Littérature-Pr Antoine Hauhouot Asseypo/« Le développement passe inéluctablement par la puissance éducative »

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

« Le dédale des voies du développement en Afrique » est un essai du Professeur Hauhouot Asseypo qui apporte une contribution sur les difficultés du continent Africain.

L’auteur pour entamer ce chef-œuvre socio-anthropologique, commence par problématiser la question du développement en Afrique. En effet, nonobstant les théories et pratiques produites par une multitude d’officines d’Etat, appuyées par de nombreuses agences multilatérales d’aide au développement et d’une galaxie d’ONG, ces théories éprouvent beaucoup de difficultés à provoquer l’élan qui devrait mettre l’Afrique sur la voie de l’émergence puis celle de développement.

Revenant sur la théorie et la méthodologie appliquée jusqu’à présent pour le développement de l’Afrique, l’auteur montre qu’elles ont du mal à se faire accepter dans les cercles du pouvoir en Afrique. Il argue que le problème particulier de l’Afrique demeure sa propension à consommer beaucoup plus les idées des autres qu’elle n’en produit. Par ailleurs « Le dédale des voies du développement en Afrique », fait appel à des concepts et des méthodes qu’il est indispensable de connaître et de pratiquer afin de cerner les contours de ce labyrinthe dans lequel l’Afrique se trouve être embourbée.

Pour Professeur Hauhouot, l’entreprise du développement est plus qu’une organisation, c’est une gigantesque machine qui nécessite des automatismes.

Pour Professeur Hauhouot, l’entreprise du développement est plus qu’une organisation, c’est une gigantesque machine qui nécessite des automatismes. Le développement est donc vu comme une organisation-système et aussi au regard de la multiplicité de ses constituants et leur articulation rationnelle, en définitive comme un vaste écheveau. Dans une approche spatiale, l’auteur revient également sur le développement comme un géo système. Ce modèle d’analyse spatiale s’inspire de l’écosystème en prenant en compte la place et le rôle de l’homme.

Alors, pour l’auteur, il faut nécessairement intégrer le système socio-spatial et la complicité qui sert de synthèse à la liste incomplète des instruments conceptuels pour comprendre les questions soulevées par le développement et aboutir à une esquisse du système de développement. Pour cela, le Président de l’Académie des sciences, des arts de la diaspora (Ascad) fait une clarification importante à savoir que l’approche systémique doit être séparée des analyses systémiques, même si les deux parlent du même modèle.

Le développement est un donc un exercice de combinaison, de recherche, de cohérence, appuyé non seulement sur les paradigmes et théories existant mais aussi sur des cas observés ici et là, en Afrique dans une sorte de systématicité du résultat du jeu d’une multitude de facteurs…

 La deuxième partie de cet essai, la marche vers le développement durable est considérée comme un exercice permanent de recherche de cohérence à partir des relations entre quatre lieux de vie sociale choisie non par réductionnisme, mais à titre d’hypothèse.

Ce que Pr Hauhouot s’efforce d’évaluer ici, c’est la capacité pour l’activité développementaliste, de prendre en compte le caractère pluriel des exigences de réussite, tout en liant quatre sous-systèmes : Politique, éducatif, économique et territorial » pour cerner « Le dédale des voies du développement en Afrique ».

Concernant le sous-système politique, s’il apparaît distinctement que c’est de ce niveau que naissent le projet, les normes, la culture, les idéologies, l’auteur note aussi que c’est de là que partent les conflits, guerres et autres bouleversements sociaux. Quant au système éducatif, il englobe l’enseignement, la formation professionnelle, la recherche scientifique, la culture et les idéologies, autant d’activités essentielles à la vie des nations.

D’où «la puissance éducative au service du développement » qui est prôné par le Professeur Hauhouot. Pour lui, le développement passe inéluctablement par la puissance éducative qui permet à l’Afrique de construire son leadership…

Relativement au système économique, l’économie doit jouer le rôle de transformateur ou de convertisseur des virtualités du géo système.

Enfin, à travers le sous-système territorial, cet essai démontre que l’étape territoriale est en fait le carrefour incontournable de nombreuses initiatives ; le révélateur des actions menées.

La vision de l’auteur est celle d’une Afrique intégrée, prospère et en paix conduite par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène mondiale.

Facebook