Les plus grandes manœuvres de l’histoire russe débutent en Extrême-Orient: 300.000 militaires, 36.000 véhicules blindés, 80 bâtiments de guerre, 1000 avions et des drones impliqués.

Près de 300.000 militaires, 36.000 véhicules blindés, 80 bâtiments, plus d’un millier d’avions et de drones, le soutien de soldats chinois… la Russie a lancé mardi 11 septembre les plus vastes manœuvres militaires de son histoire, «Vostok-2018».

Les plus grandes manœuvres de l’histoire russe, Vostok-2018 (ou Est-2018) ont débuté en Extrême-Orient. Ce déploiement massif auquel participent les armées chinoise et mongole continuera jusqu’au 17 septembre sous la direction du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Les exercices impliqueront près de 300.000 militaires, les forces de la Flotte du Nord, des troupes aéroportées et des avions de transport longue distance ainsi que plus d’un millier d’avions, d’hélicoptères et de drones, jusqu’à 36.000 véhicules blindés et 80 bâtiments et navires de ravitaillement.

Tout le répertoire moderne de l’armée russe sera de la partie: des missiles Iskander, capables de transporter des ogives nucléaires, des tanks T-80 et T-90 ou les récents avions de combats Su-34 et Su-35. En mer, la flotte russe déploiera plusieurs frégates équipées de missiles Kalibr, qui ont fait leurs preuves en Syrie.

Le ministère russe de la Défense a publié une vidéo du début des exercices sur sa page YouTube:

L’aviation chinoise enverra également six avions et 24 hélicoptères à se joindre à ces manœuvres militaires, selon le service de presse du ministère russe de la Défense.

En marge du Forum économique de Vladivostok, Vladimir Poutine devrait également assister à Vostok-2018.

Sputniknews

LIRE AUSSI :   Culture/Cécilia La Magie renaît…du buzz à la musique.