ads bas

Le procureur de la CPI moqué par les internautes suite à sa déclaration relative à la liberté de Gbagbo

ads bas

Par Jean Levry – Afriquematin

Lors de l’audience de ce jeudi 13 décembre 2018 à La Haye pour statuer sur la demande de mise en liberté provisoire de Gbagbo, le substitut du procureur, Mc Donald a fait une déclaration qui a suscité des moqueries de la part des partisans de Gbagbo sur le net. En effet, il a affirmé qu’on peut libérer Gbagbo mais qu’on lui interdise de prendre la parole publiquement, lors des meetings et rassemblements, qu’il ne fasse pas de déclaration publique, des interventions dans la presse. Le plus risible, à en croire les partisans de l’ex-président ivoirien, c’est le fait que le procureur demande que Gbagbo soit placé sous surveillance avec un système GPS, autrement dit qu’on lui mette un bracelet électronique.

Il n’en fallait pas plus pour que les internautes, qui trouvent cette condition ridicule, arborent d’ores et déjà « leurs propres bracelets électroniques » pour non seulement apporter leur soutien à leur champion mais surtout pour tourner en dérision le procureur qui manque visiblement d’arguments.

Certains avec des montres aux pieds, d’autres avec toutes sortes d’objets aux poignets ou encore à la cheville pour relever le ridicule d’un tel argument. Ceux-ci ont du mal à comprendre que le procureur demande aux juges de refuser la liberté provisoire à Gbagbo par la simple raison qu’il est populaire et qu’il pourrait s’évader. Toutefois, pour eux, c’est presqu’une victoire, parce que cela pourrait signifier que Gbagbo obtiendra la liberté provisoire.

Wait and see !

Les commentaires sont fermés.