ads bas

Séisme électoral à Daloa: vainqueur des municipales, SAMBA COULIBALY perd le fauteuil de Maire au profit de Stéphane Gbeuly

ads bas

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

24 voix contre 22, c’est le score réalisé par Stéphane Gbeuly contre le maire sortant Samba Coulibaly pour lui ravir sa place lors de l’élection des conseillers municipaux à Daloa. Qui l’eût cru? C’est un véritable séisme qui s’est produit avec l’élection du jeune Stéphane Gbeuly Auguste qui n’a que 34 ans au dépens du Maire sortant.

Et il faut en être certain, cela ne manquera pas d’avoir des répercutions sur la configuration politique au sein de la coalition à Daloa, les jours à venir. Que s’est-il exactement passé pour qu’on en arrive là? C’est encore, selon nos informations, le prolongement de la rivalité entre Soro et Ouattara. Samba Coulibaly soupçonné de rouler pour le président de l’Assemblée Nationale a tout simplement essuyé la furia de Mamadou Touré qui a actionné ses réseaux pour porter son poulain (?) à la tête du conseil municipal.

Mais les faits qui font suite à une tentative de trahison du Maire sortant à l’égard de ses camarades donnent absolument raison au jeune Maire élu, selon la loi et les dispositions légales en vigueur. L’homme aurait tout simplement choisi de sortir du protocole d’accord entre membres du RHDP partis unifiés auquel ils se sont convenus avant de prendre le chemin de l’élection municipale.

Tout est parti de la constitution de la liste Rhdp où après plusieurs concertations, les membres de la liste décident de mettre à leur tête Samba Coulibaly Mais, à la condition qu’une fois élus, les postes d’adjoint au maire reviennent à un certain nombre de personnalités préalablement désignées. Il s’agit respectivement de Yaya Sylla, de Ouattara Bakary, de Kady Diarra, et de Stéphane Gbeuly. Contre toute attente, une fois élu, le Maire Samba Coulibaly ignorant la possibilité d’être évincé lors du conseil électif, décide unilatéralement de tout changer pour présenter une nouvelle liste non consensuelle, d’où la crise qui surgit. malgré toutes les médiations entreprises, le Maire campe sur sa position. Et voilà que lors de l’élection qui s’en suit le lendemain, il se voit ravir son poste par celui-là même qu’il avait délibérément choisi de retirer de sa liste des adjoints au maire. Il est donc victime de son entêtement qui pourrait être traduit comme une immaturité politique.   Vous comprenez alors pourquoi nous estimons que les jours à venir seront très mouvementés au sein du RHDP.

QUI EST STEPHANE GBEULY ?

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Cette célèbre maxime qui exprime le fait que le talent et les dons innés n’ont pas besoin d’attendre les années de maturité pour éclore vient, en effet, de se révéler aux hommes à Daloa avec l’élection de Stéphane Gbeuly à la tête de la troisième plus grande ville de Côte d’Ivoire. Âgé de 34 ans seulement, le plus jeune Maire de l’histoire de Daloa est un natif du village de Tapéguhé, village situé à 9 kilomètres de la ville sur la route de Vavoua. Ce jeune homme très populaire pour ses actions en faveur des personnes vulnérables et de la jeunesse, se pose comme un acteur décisif de la politique de la relève au pays du Gnrangbè. Directeur Général d’une importante entreprise d’import-Export, ce jeune cadre qui a fait le Lycée Moderne Saint Jaques et étudié à IST Saint Jaques du plateau après un passage à l’EMPT de Bingerville, a été le Directeur de Campagne Adjoint de Samba Coulibaly. Il est même l’artisan de sa victoire au vu de l’investissement important apporté. Comment comprendre qu’après s’être entièrement investi en temps, matériel et finances, distribué des motos et fait toutes sortes de dons, Samba Coulibaly a-t-il choisi de se séparer de lui? Qui rira le dernier rira bien. Voilà que le jeune prodige est porté à la tête de la commune de Daloa. C’est le fruit de la foi, de la détermination et de la dévotion.

Les commentaires sont fermés.