ads bas

Interview/ KKB sort de sa resserve: « pourquoi autant de fétichisme autour de la candidature au PDCI RDA? »

ads bas

Retranscrite par Nadège Kondo

Invité de l’émission Matin Bonheur de RTI 1, ce lundi 10 décembre 2018,  Kouadio Konan Bertin dit KKB assène ses vérités.

Mars 2018, nommé grand conférencier au sein du PDCI RDA Kouadio Konan Bertin

Merci de m’apprendre devant les Ivoiriens que j’ai été nommé grand conférencier au sein du PDCI. Cette nomination ne m’a jamais été signifiée. Je sais comme tout le monde sur les réseaux sociaux que pareil chose existait jusqu’à ce que  le secrétaire exécutif Guikahué m’appelle un jour pour me dire de vive voix que je suis nommé grand conférencier au sein du PDCI. Merci ! Je réclame ma décision. Il appelle sa secrétaire Déborah pour sortir ma décision. La jeune dame a passé 40 minutes pour chercher une décision qui n’existe visiblement pas. J’ai dit au professeur,  c’est vous qui m’avez appelé ici. Si vous m’appelez pour me donner cette information c’est que vous devrez avoir ma décision. je vais chez moi. Le jour vous avez mon document, vous m’appelez. Jusqu’aujourd’hui j’attends. Je n’ai jamais été grand conférencier. J’ai 30 ans de militantisme. Tous ceux qui ont été nommés au PDCI RDA détiennent une décision nomination. Le Pr Djédjé Madi avec qui j’étais candidat au dernier congrès a été nommé vice-président du PDCI RDA  avec une décision en bon et dit forme signé par le président du parti. Charles Konan Banny nous avons ensemble combattu l’appel du Daoukro a été nommé vice-président avec une décision signée de Bédié.

Une crise de confiance qui se profile 

C’est un faux procès. Au regard des évènements que nous vivons aujourd’hui personne ne peut reprocher d’avoir été une telle procédure. Attention! Même si je ne parle pas. Faisons attention ! Je ne suis pas un instrument et on m’instrumentaliste pas. C’est clair que des convictions au PDCI RDA. J’ai accepté de me taire parce que je me suis rendu compte que peut être ma bouche n’était pas qualifiée pour aborder ces genres de questions. Quand je parle, ça pose problème, quand je me tais ça pose problème. Je me pose la question, qu’est-ce qu’on me veut ?

Le parti a pris l’option d’avoir son candidat aux élections prochaines. Pourquoi rien marche entre vous et le PDCI

Rien ne se passe, je suis un militant du PDCI RDA, membre de bureau politique. Chaque fois qu’il y a réunion de bureau politique je suis là. Je ne veux pas de poste. Je suis un militant, un soldat c’est tout.

Il y a des choses qui me caractérisent. Je ne sais pas être hypocrite, je ne sais pas mentir. Je n’ai envie de penser comme les autres que la politique est un lieu de mensonge. Chaque fois vous dites la vérité, vous vous faites des ennemis, donc j’ai arrêté. Regardez le PDCI est ce qu’il se porte bien ?

On vous soupçonne d’avoir un agenda caché  

Il y a-t-il des gens qui sont nés pour être des suiveurs éternellement ? Je suis un homme transparent. J’agis au grand jour. J’ai servi ce PDCI RDA. Je ne suis des courageux des temps de paix. Attention !

En course pour 2020 ?

La raison d’existence d’un parti politique est de conquérir le pouvoir d’Etat. Le pouvoir d’Etat se conquiert avec un candidat. Le président Bédié l’a dit il n’y a pas longtemps. Vous ne voyez pas qu’au PDCI, il y a la cacophonie, désordre. Parce qu’il n’ya pas de ligne claire. La victoire d’un parti politique se construit dans une stratégie au tour d’un candidat. Qui est le candidat  du PDCI RDA ? Pour qui on se bat ? Il faut bien que le PDCI ait son candidat. Qui c’est cet Ivoirien qui a peur d’être connu ? On va attendre à la dernière seconde pour le connaitre. Pourquoi ? Pourquoi on se fait autant de fétichisme autour de la candidature au PDCI RDA ? Il est temps que le PDCI ait son candidat. La convention va designer par voie élective le candidat du parti. Je ne crois pas en ces combats. Il s’agit des gens qui ont mangé et qui veulent que d’autre digère à leur place. Je n’ai pas mangé, je ne vais pas digérer.

Candidat idéale

Le jeu d’hypocrisie qui s’installe au sommet de mon parti. Un parti comme le PDCI, il se porte bien à la base au regard de nouvelle adhésion, mais il me semble qu’il a mal à  la tête.

Compte à régler

Je n’ai pas de compte à régler. Je veux que le PDCI se porte bien. Le dernier congrès extraordinaire a décidé qu’il faut aller une convention. On attend la convention pour que ceux qui veulent compétir puissent compétir. Billon dit en 2020, une nouvelle génération doit prendre le pouvoir. Est-ce que Bédié est dans cette génération ? Gnamien Yao dit le candidat est Bédié. Qui on va croire finalement ? Ma position est celle du PDCI RDA, celle qui dit-on doit aller à une convention. Il faut vite trouver ce candidat pour que nous préparions la stratégie de la victoire en 2020.

La démarche de Kobenan Kouassi Adjoumani

Dans un passé très récent, Adjoumani était le haut-parleur de Bédié. Il a été utilisé pendant 2 à 3 ans pour m’insulter. Aujourd’hui, si ça ne va pas entre le président Bédié et Adjoumani qu’on ne m’invite pas dans ce débat. Je ne suis pas parti du PDCI. Je suis un militant discipliné qui au sortir du congrès demande qu’on respecte les résolutions de ce congrès. Je ne suis pas un soldat perdu, bien au contraire un soldat éclairé qu’on refuse d’écouter et de suivre. Lorsque j’ai demandé à reconduire mon mandat de député. Mme Aka Angui m’a répondu d’aller déposer mes dossiers à la Haye. A la direction du parti, on répondu qu’on ne peut pas me reconduire. Des députés ont été reconduits à ma place, qui malheureusement sont contre le président Bédié. J’ai été à la Haye de mon propre chef. Blé Goudé est mon ami, tout le monde le sait bien. Il a droit à une visite. Donc, je lui rends visite. Je suis chrétien catholique baptisé. Le prêtre dit souvent dans son homélie «  j’étais en prison, vous m’avez visité ? » tout pouvoir vient de Dieu. L’homme politique qui n’a pas la crainte de Dieu n’en ais un. Blé Goudé et moi, nous ne préparons rien. Quand vous voyez les ballets au domicile de Mme Gbagbo, qu’est-ce que les gens préparent laba ? Cette pauvre dame était en prison pendant 7 ans, qui l’a visité ? Aujourd’hui, elle est dehors. C’est ça la comédie humaine. Dans un parti démocratique civilisé, lorsqu’on lance un appel pareil, 5 ans après on devrait aller à un congrès pour faire un bilan pour savoir ce que l’appel de Daoukro a apporté aux militants du parti. Pas de bilan, on prend les mêmes et on recommence… Je ne suis pas un suiveur.

Les commentaires sont fermés.