Justice/L’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme condamné…

L’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack, (FIA) et ses cinq co-prévenus sont poursuivis pour leur implication présumée dans un système de corruption sur fond de dopage russe.

Des accusations de corruption liées à l’accord passé avec les Russes pour retarder les sanctions contre des athlètes dopés en échange de diverses contreparties, Lamine Diack  et son fils sont – poursuivis pour abus et recel d’abus de confiance pour s’être appropriés des recettes de sponsors – pour un montant estimé a minima par le parquet à 30 millions d’euros.

« Quatre ans, c’est lourd », a reconnu le procureur, surtout compte tenu des 87 ans de l’accusé, mais « monsieur Diack a commis une infraction énorme à la probité qui a causé un préjudice mondial à l’athlétisme » a-t-il argumenté.

Une peine encore plus lourde, cinq ans de prison et 500 000 euros d’amende assortis d’un mandat d’arrêt, a d’ailleurs été demandée à l’encontre du  fils. Selon le procureur, le « maitre d’œuvre d’une prédation devenue industrielle ».

À l’encontre des quatre autres accusés poursuivis dans le volet corruption, il a réclamé des peines allant de deux, dont un avec sursis, à quatre ans de prison.

 Source : rfi.fr avec afriquematin.net

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook