Inhumation de l’archevêque Kassy d’Azito / Guy Vincent Kodja interpelle…Le Révérend Dr Yaye Dion Robert répond.

Par  Christ Zorro/ Afriuematin.net

A  l’occasion des obsèques de l’archevêque Kassi d’Azito, le samedi 04 juillet dernier,   le président fondateur  de la  Mission Évangélique Grace et Vie (MEG-Vie), l’archevêque  Kodja  Guy Vincent, avait attiré l’attention de ses pairs  en interpellant  le révérend Yaye  Dion Robert. Celui-ci avait aussitôt réagit.

« En votre qualité de patriarche dans cette Nation, je voudrais que vous soyiez témoin des mots que je vais prononcer. Que notre frère à tous, Kassy d’Azito , n’ai pas vécu en vain. Que sa disparition soit le ciment de  l’union qu’il  n’a lui même cessé de prôner de son vivant entre tous les chrétiens. Et c’est votre rôle de patriarche de fédérer tout le monde. Que Chaque leader présent ce jour respecte l’appel de son prochain. Que nous apprenions à nous défendre les uns les autres, à nous protéger mutuellement. Que par nos actions communes, l’Etat de Côte d’Ivoire sache qu’il y a une Eglise qui existe en Côte d’Ivoire. A compter de ce jour, si l’un d’entre nous traverse une situation difficile, il faudra désormais que les autres se sentent concernés. Qu’autour du corps de notre regretté frère, chacun prenne l’engagement du respect des ainés, de l’amour mutuelle. Papa Dion, en tant qu’ainé, vous devriez normalement être le premier archevêque de cette Nation. Tous les évêques ici présents vous  respectent par conséquent. Si nous sommes recroquevillés sur nous-mêmes, c’est pour nous protéger des attaques dont nous sommes l’objet. L’archevêque Kassy était votre fils. A compter de cet instant, vous avez la lourde charge de veillez sur nous et de nous rassembler pour que le corps du Christ soit plus fort en Côte d’Ivoire et partout ailleurs » avait souligné le Bishop Kodja Guy Vincent.

A son tour, le président fondateur de l’Eglise Protestante Baptiste Œuvres et Mission Internationale (EPBOMI),  le révérend Dr Yayé Dion Robert,  avait répliqué en ces termes : « J’ai pris bonne note  de ton appel. Mais il  faudra que tous sachent que c’est l’enfant qui court vers le Père. Dans la dimension spirituelle, c’est ainsi. Il est écrit que venez à moi vous tous qui êtes chargés et  fatigués  et je vous donnerai du repos. Je ne pourrai jamais me dérober à l’appel d’un fils. Mais si on ne voit guère le fils venir présenter ses besoins au père, comment saurons-nous ses besoins ? Le Consistoire des Protestants Evangélique de Côte d’Ivoire (CPECI) a été justement créé pour qu’on se rassemble afin que nous trouvions ensemble les solutions pour  l’avancement du Corps du Christ en Côte d’Ivoire ».

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook