Inauguration du Chr d’Aboisso/Des personnalités se lancent des piques !

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Le Premier ministre Patrick Achi a inauguré, le jeudi 21 octobre 2021 à Aboisso, le nouveau Centre hospitalier régional (Chr) de la ville, un établissement doté d’équipements, au profit de 800 000 habitants de la région du Sud-Comoé. Lors de l’inauguration de cet établissement sanitaire, un fait a attiré l’attention des invités. Un incident qualifié d’humeur s’est produit pendant les différentes allocutions.

Alfred Jérémie N’gouan, maire de la commune d’Aboisso.

Dans son discours de bienvenue, le premier magistrat de la commune Jérémie Alfred N’gouan est revenu sur certaines requêtes faites aux populations depuis 2019 par le gouvernement. Ainsi, souligne-t-il « le bitumage des voies de la ville d’Aboisso et le prolongement de l’autoroute jusqu’à Adaou pour limiter le nombre de morts constatés dans la descente d’Assouba ».

Le Député- Président du Conseil Régional- Président du Conseil Économique, Social Environnemental et Culturel (CESEC) Aka Aouèlé Eugène, a pour sa part félicité le premier magistrat de la cité avant de soutenir son plaidoyer, « j’appuie les doléances faites par le Maire N’gouan Jérémie ». Toutefois, contre toute attente, il a répliqué de façon voilée à ce cri de cœur de la population à travers le récit du Maire, Jérémie Alfred N’gouan, qui selon lui serait redonnant, « … cependant toutes ces doléances sont contenues dans le livre blanc, il n’était pas nécessaire de les répéter ici », a-t-il martelé au grand dam de la population et des autorités présentes.

Avec du recul, l’on se demande pourquoi certaines personnalités de la région du Sud- Comoé se lancent des piques ? Nonobstant toutes ces accolades, qui visiblement se font observer entre elles, l’on ne peut imaginer qu’il y a de la cendre qui couve le feu.

Ce Centre Hospitalier Régional d’Aboisso qui présente une fière allure est ultra-moderne est équipé de plus d’une centaine de lits comprenant plus d’une vingtaine de bâtiments. Il faut noter que la réalisation de cette infrastructure fait partie du vaste programme sanitaire national.

Le premier ministre, Jérôme Patrick Achi a, à cette occasion invité les populations à fréquenter ce centre de santé,  « le CHR que nous venons d’inaugurer, est le vôtre, il est à votre service chère population du Sud-Comoé et des régions environnantes. Fréquentez-le, car il a été construit pour vous », a-t-il conseillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.