Hydrocarbure/Le Sénégal échappera-t-il à la malédiction du pétrole ?

Le coordonnateur régional pour l’Afrique de l’Ouest francophone de la coalition mondiale « Publiez ce que vous payez », Demba Seydi, déplore que la réforme du code pétrolier soit menée à moins de deux mois de l’élection présidentielle. Il dénonce du fait qu’au moment où les populations sont concentrées sur l’élection présidentielle, « on veut adopter des lois qui n’ont rien à voir avec cette élection ». Il qualifie cette attitude de distraction. « Pour nous, le contexte et le moment sont mal choisis pour adopter une loi sur le code pétrolier, une loi si importante pour le Sénégal », a-t-il condamné. Si toutes les prévisions se confirment, l’économie sénégalaise présentera un nouveau visage à partir de 2021, avec l’exploitation du pétrole et du gaz. Le défi pour le président qui sera élu à l’issue du scrutin du 24 février 2019 est de veiller à ce que la nouvelle industrie pétrolière et gazière n’ait pas un impact négatif sur le pays. Il devra également relever le défi de la transparence dans l’industrie pétrolière et gazière, mais aussi éviter la malédiction du pétrole. Les réserves de pétrole découvertes ces dernières années au Sénégal sont estimées à trois milliards de barils et d’environ 450 milliards de mètres cubes pour le gaz. L’exploitation est attendue entre 2021 et 2022, et cela va fondamentalement avoir un impact sur l’économie sénégalaise.

Source : bbc.com/afrique

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook