Guinée-Musique/Le célébrissime artiste guinéen Mory Kanté immortalisé

Par Justin Kassy/afriquematin.net   

Le virtuose de la Cora, Mory Kanté, qui a tiré sa révérence il y a trois années de cela, refait surface. En effet, les autorités de son pays, la Guinée, viennent de l’honorer en exprimant leur reconnaissance au « professeur ». Ainsi, l’institut Supérieur des Arts de Guinée est rebaptisé, Institut Supérieur des Arts Mory Kanté(ISAMK).

Pour cet instrumentiste de talent, la Cora était pour lui un « compagnon ». Puisqu’à force de la pratiquer, on avait l’impression qu’ils se parlaient, comme pour dire qu’entre lui et sa Cora, la communion était parfaite. – Et jouer à cet instrument  à plusieurs cordes (32 cordes), n’était pas à la portée de tous, mais  Mory le faisait avec une certaine facilité.

Attribuer le nom de Mory Kanté à un Institut en Guinée, est un acte mémorial, un acte qui marque le respect, de la valeur, au disparu.

  En le faisant, la Guinée l’immortalise et l’on peut dire qu’il aura vécu utile. Tant pour son pays, la Guinée, l’Afrique, que pour le monde entier.

La vie de l’auteur de la chanson « yéké yéké » reste et restera toujours vivace dans les esprits. Elle sera pour la jeune génération, un humus, un ancrage, dont elle devra s’inspirer, consulter, pour faire aussi œuvre utile.

LIRE AUSSI :   Sommets africains d'urgence mardi au Caire sur le Soudan et la Libye