Guinée Conakry /L’ex-président Alpha Condé poursuivi par la justice pour «assassinats»

L’annonce a été faite hier par le procureur général de Conakry après une plainte du Front national de défense de la Constitution, un collectif qui a mené pendant des mois la contestation contre un troisième mandat d’Alpha Condé. Un mouvement violemment réprimé, des dizaines de personnes ont été tuées, c’était en 2019.

Selon RFI, ce sont 27 personnalités qui sont accusées pour « meurtre, assassinat et complicité », disparitions forcées, détentions, enlèvements, acte de torture, coups et blessures.

Toujours selon notre source le procureur a aussi promis « d’engager des poursuites judiciaires contre toutes les personnes qui ont en violation des dispositions légales organisé des marches ou cortèges sur la voie publique ou des lieux publics qui ont occasionné la commission des infractions présumées, objet de la présente procédure » sachant « que toutes les manifestations ou presque du FNDC étaient interdites à l’époque. Non sans compter les destructions de biens publics et privés suite à ces manifestations. Quand on sait que le FNDC à un moment donné regroupait l’ensemble de l’opposition d’Alpha Condé, il va sans dire que l’action du procureur Wright vise toute la classe socio-politique du régime Alpha Condé