Guerre en Ukraine/Il faut négocier la Paix au lieu d’armer et de faire pleuvoir les dollars sur ce pays

Par Kévin Boumy*

  La guerre russo-ukrainienne est une campagne militaire déclenchée le 24 février 2022 sur ordre du président Poutine, avec frappes aériennes à travers le pays, notamment la capitale Kiev, et l’entrée de forces terrestres depuis le nord, l’est et le sud du pays. L’offensive a suscité un tollé international auquel Moscou reste sourd. Deux jours après avoir reconnu l’indépendance de territoires séparatistes ukrainiens du Donbass, le président russe Vladimir Poutine, qui a affirmé vouloir les « défendre » contre une agression ukrainienne, a donné le signal des hostilités. Quelle explication donne-t-on à cette guerre qui dure depuis presque trois mois ?

C’est simple. J’explique. Quand le gars lançait sa guerre en Ukraine en Février (je précise que je ne soutiens pas cette guerre, mais je comprends la Russie), Vladimir Poutine a dit clairement qu’il veut  »dénazifier » et  »démilitariser » l’Ukraine. A l’heure où je vous parle, il a pratiquement atteint le premier objectif :  »dénazifier » l’Ukraine.

 Avec la chute de l’aciérie Azovstal de Marioupol, berceau historique de la Brigade Azov, Poutine vient de mettre fin aux activités néo-nazies de ces paramilitaires créés spécialement le 5 Mai 2014 pour terroriser les populations russophones du Donbass. Avec cet argument : les populations du Donbass ne sont pas de la race pure ukrainienne (Un peu comme dans l’Allemagne nazie quoi !). I

ls se réclament donc ouvertement de l’idéologie suprématiste d’Hitler, mais les USA et l’Europe qui ont combattu les Nazis, les aiment paradoxalement (lol), simplement parce qu’ils pourchassent les Russophones depuis 2014. En détruisant cette fameuse brigade fondée par le charismatique Andriy Biletsky, Poutine a non seulement dénazifié l’Ukraine, mais a récupéré le 4ème port Ukrainien sur la Mer d’Azov.

Les Usa, l’Ue et l’Otan savent très bien que la prise de Marioupol est une grande victoire. Désormais, Poutine peut zouker entre le Donbass, presque conquis, et la Crimée annexée en 2014, en passant par Marioupol. Bref, toute la partie sud-ouest de l’Ukraine. Désormais, dans l’œil de l’ogre russe, certainement la coquette ville d’Odessa, le Saint-Tropez ukrainien, sur la Mer noire. Guerre devenue très stratégique donc malgré les vérités que nous cachent les chaînes occidentales. Il faut négocier la Paix au lieu d’armer l’Ukraine…

 Cette guerre n’aurait même pas atteint cette proportion si l’Occident et ses structures presque sous tutelle (l’Onu, l’Otan) voulaient vraiment la paix. L’invasion de l’Ukraine, quel qu’en soient les raisons, est un abus du géant russe, même si le pays de Poutine a ses raisons qui peuvent être recevables. Mais juste après le lancement de l’offensive, Poutine était toujours ouvert au dialogue, en témoignent les rounds de discussion à la frontière biélorusse.

Mais pendant qu’ils essaient de s’assoir pour discuter, les Usa, l’Ue, l’Otan ne font que livrer des tonnes et des tonnes d’armements aux Ukrainiens pour  »se défendre ». Pourquoi le font-ils en sachant que jamais l’Ukraine ne pourra vaincre la Russie ? Personne ne sait. Apparemment, les Occidentaux veulent simplement expérimenter les nouvelles armes mises au point récemment. Et comme si cela ne suffisait pas, ils ne font que faire pleuvoir des Milliards sur l’Ukraine pour ‘’se battre’’.

Les USA sont déjà à près de 54 milliards de Dollars, ça fait 35 100 000 000 000 Fcfa à l’Ukraine, juste pour faire la guerre ; alors que l’Afrique malade et affamée ne reçoit même pas le millième de cette somme colossale. Voyez-vous ça, sans compter l’UE et autres. C’était pourtant très facile d’aider Volodymyr Zelensky à trouver un compromis avec son voisin russe, bref. Et comme un adolescent naïf, le président néo-comédien Ukrainien tombe dans le piège des Occidentaux qui ne rêvent simplement qu’à affaiblir la Russie, sans se soucier des vies perdues chaque jour.

 Il suit les beaux discours des Occidentaux alors que chaque jour, ce sont ses infrastructures économiques, militaires et ses populations qui sont anéanties. Zelensky doit se rapprocher, sans honte, de son  »grand frère » Poutine pour trouver une solution sinon son pays sera le seul perdant. Qu’il sache que même si la Russie arrivait à détruire totalement toute l’Ukraine, les Usa, l’Ue et l’Otan n’entreront jamais en guerre contre la Russie.  »Yeux connait bagage qui est lourd », comme on le dit ici. Ce qui retarde démilitarisation de l’Ukraine.

C’est vrai que l’Ukraine soviétique, en tant que position avancée, était une grande puissance nucléaire après la chute de l’URSS. Mais elle a été dénucléarisée et aujourd’hui, elle n’a qu’une modeste armée. La Russie le sait. Mais du côté de l’Occident, les services secrets avaient déjà anticipé en armant l’Ukraine. Si la Russie n’est pas encore parvenue à mettre à genoux l’Ukraine, c’est en raison du soutien militaire accru qu’elle reçoit des trente (30) pays de l’Otan…

Pour finir, du moment où tous ces  »gentils » occidentaux ont refusé d’envoyer leurs troupes officielles en Ukraine, et jouent au chat et à la souris pour l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan, Zelensky devait comprendre et négocier avec Poutine. Hélas, hélas. Mais il n’est jamais tard pour faire la paix. Vivement la paix en Ukraine.

Observateur du monde depuis Abidjan*