Grand-Bassam/Prétendue destitution du chef du village de Modeste : Les villageois démentent, « Nanan Konney Ahoua Simon demeure notre chef »

Par Jean Levry – Afriquematin

« Nanan Konney Ahoua Simon reste et demeure le chef de village de Modeste. Il est bien portant. Mieux, il est en possession de toutes ses facultés physiques, intellectuelles et psychologiques pour assumer pleinement ses fonctions de chef du village ». C’est le démenti formel que les populations de Modeste, village situé sur l’axe Abidjan-Grand-Bassam, ont tenu à apporter, face aux velléités d’usurpation du titre de chef par certains fils du village.

Au cours d’un échange avec la presse, le vendredi 18 octobre 2019, les cadres du village ont tenu à éclairer l’opinion sur la prétendue destitution du chef de Modeste dont se font l’écho certaines personnes sur les réseaux sociaux. « Le sieur Konney Niamké Manivoleyne Jonas, frère cadet du chef et président des jeunes du village, a dévié de sa mission de responsable des jeunes en tentant d’évincer le chef dans sa volonté de s’accaparer la chefferie du village. Dès lors, il se repend sur les réseaux sociaux, faisant croire  qu’il est le nouveau chef parce que, selon lui, le chef Nanan Konney Ahoua Simon serait dans l’incapacité d’exercer sa fonction », a expliqué Arsène Kimou, Secrétaire général de la chefferie qui a déploré « un acte de vandalisme » de la part du mis en cause et ses acolytes. «Ils ont fait irruption au sein de la chefferie, au moment où se tenait, le dimanche 13 octobre 2019, une réunion présidée par le Chef, avec  toutes les populations du village, pour semer le trouble. Ils ont  fait d’importants dégâts matériels et causé des blessés graves», a-t-il poursuivi.

Nanan Konney Ahoua Simon, Chef du village de Modeste

Nanan Konney Ahoua Simon, seul Chef reconnu du village de Modeste

Et pourtant, invité à assister à une  intronisation de chef de village à Modeste,  le Préfet de Grand-Bassam avait adressé, par correspondance,  une sévère mise en garde à Konney Jonas, se disant nouveau chef, l’enjoignant à  « surseoir  à cette activité qui est de nature à semer le doute dans l’esprit des populations et provoquer des troubles  à l’ordre public », Modeste ayant déjà un chef reconnu et dont l’arrêté de nomination est toujours en vigueur.

C’est pourquoi, les fils et cadres du village ont appelé la population et surtout les opérateurs économiques à « la vigilance afin de ne point se laisser berner par les agitations de ces individus aux intentions malsaines ».

« Nous invitions la population à ne pas se laisser distraire par ces individus mal intentionnés qui pullulent sur les réseaux sociaux à l’effet de les induire en erreur pour les escroquer. A Modeste, la chefferie fonctionne, toutes les structures de développement mises en place fonctionnent et nous sommes avec le Chef Nanan Konney Ahoua Simon qui demeure notre unique chef », a martelé Dr Tehoua Lazare, cadre du village.

Avant lui, Mossou Kouamé, Conseiller du chef et membre de la commission foncière du village a indiqué que Konney Jonas n’a ni les qualités  parce U4IL est un repris de justice, encore moins la légitimité pour prétendre  au titre de chef du village. «  À Modeste, pour être chef, il faut être de la lignée de la famille Ahoua et être premier fils. Le chef actuel est le premier fils de son père Konney, comme son père, ancien chef était lui-aussi le premier fils de son père. Par contre, le sieur Konney Jonas est le cadet donc il n’a pas droit au trône », a-t-il clarifié pour ce qui concerne le mode de succession à la chefferie du village.

Les cadres du village de Modeste et les populations démentent la destitution et restent soudés derrière leur Chef Nanan Konney Ahoua Simon

Par ailleurs, suite aux inondations survenues à Grand-Bassam, la semaine dernière, le chef du village de Modeste, Nanan Konney Ahoua Simon  a cédé un site aux autorités afin d’y recaser les populations sinistrées.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook