ads bas

Finance/Voici  le concept de « Monnaie hélicoptère »

ads bas

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec leparisien.fr   

Défini pour la première fois par l’économiste américain Milton Friedmann en 1969le concept de « monnaie hélicoptère » repose sur l’idée qu’en situation de déflation, lorsque la demande est insuffisante et que les prix baissent, les autorités monétaires peuvent en dernier recours imprimer de la monnaie et la distribuer aux ménages pour qu’ils la dépensent, ce qui permet de combler l’écart entre la production et la demande et de faire repartir l’inflation en territoire positif. Cette idée, longtemps considérée comme purement théorique, est aujourd’hui évoquée car, malgré la politique monétaire accommodante de la BCE, l’inflation en zone euro reste très proche de zéro en rythme annuel. Si cette situation apparaît positive pour le pouvoir d’achat des ménages, elle suscite des inquiétudes de voir la zone euro basculer dans la déflation. Les ménages n’ont pas de comptes à la Banque centrale européenne (BCE), si bien que celle-ci ne pourrait inscrire de contreparties à la « monnaie hélicoptère », sauf à considérer que ses réserves ou ses fonds propres constituent cette contrepartie. Cela paraît toutefois difficilement concevable pour la BCE, car celle-ci devrait alors procéder à une recapitalisation en faisant appel aux banques centrales nationales.Il est donc probable que de fortes réticences à la mise en place d’une opération de « monnaie hélicoptère » émergent, et ce d’autant plus que son efficacité n’est absolument pas  garantie car les ménages pourraient décider d’épargner ou de thésauriser la monnaie reçue. De plus, le surcroît de consommation engendré par la « monnaie hélicoptère » pourrait bénéficier avant tout aux produits importés hors zone euro, alors que les gains générés par la relance de l’activité pourraient ne pas être répartis de façon optimale, les pays les plus compétitifs étant les plus à même d’en profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.