Festival de danse « Akoukoubê »/Adjazê d’adibrobo enlève le trophée

Par JM Tonga/afriquematin.net

Lancé le 7 août dernier au Stade municipal d’Anoumaba, les lampions se sont éteints sur la 3ème édition du Festival de la danse Akoukoubê le samedi 24 août à la Place publique de Tiémélékro.

En présence du 2ème adjoint au maire Assalé Messou, représentant le maire de Tiémélékro, le Chef Tribu Ahali, Nanan Bédia 2 et sa notabilité, de plusieurs chefs de villages, des chefs de services administratifs, chefs religieux et des milliers d’habitants de cette commune de la région du Moronou, cinq (5) groupes de danses dont trois(3) de la commune de Tiémélékro (Adibrobo, Bédiakro et N’Gohinou) et deux (2) d’Anoumaba (Allongo et Allakro) ont rivalisé de leurs talents, chacun tenant à être le meilleur de cette édition-ci.

Plusieurs groupes de danse ont rivalisé d’ardeur

En plus de se “mesurer” sur les pas de la danse Akoukoubê, chaque village en compétition avait la lourde charge de mettre en valeur ses canons de beauté féminines et masculines à travers une belle femme pour le concours Awoulaba et un bel homme, pour le Bagnon.

Après des heures de compétition, le village d’Adibrobo a été porté sur la plus haute marche du podium à travers “Adjazê” son groupe de danse Akoukoubê  et Boua Aka, son bagnon. Qui ont reçu respectivement un trophée et 100.000 FCFA, et un trophée et 20.000.

Quant à la commune d’Anoumaba, elle a tiré son épingle du jeu grâce à la beauté impeccable d’Atta Mannin Alix N’da, faite Awoulaba Akoukoubê 2019. Elle a été récompensée avec un trophée et une enveloppe de 20.000 FCFA. Les groupes des villages d’Allongo et d’Allakro classés 2ème et 3ème, eux, sont repartis avec les sommes de 80.000 FCFA et 50.000 FCFA.

Cette 3ème édition a été un succès grâce à la persévérance des groupe

A l’occasion, le parrain du festival, Enguerran Kassi, par ailleurs 1er adjoint au maire d’Anoumaba a fait d’importants dons. A l’administration du Lycée Moderne de Tiémélékro, l’altruiste mécène a offert 150.000 FCFA pour l’achat d’un réfrigérateur, doléance que le proviseur dudit lycée lui avait exprimée au mois de  juillet 2019 dernier alors qu’il était parrain de la journée de l’excellence dans ledit établissement scolaire.

Séduit par les pas de danse Akoukoubê d’un garçonnet, il a aussi fait parler son cœur en décidant de prendre en charge sa scolarité du CP1 au CM2. Si, ce jour-là, la magnanimité de Enguerran Kassi a touché les différentes couches sociales de Tiémélékro, il n’en demeure pas moins pour un enseignant, dernièrement victime de cambriolage, qui a reçu une moto flambant neuve de sa part.

Atta Mannin Alix N’da, Awoulaba Akoukoubê 2019

C’est pourquoi reconnaissant de son soutien important dans l’édition 2019 du Festival de la Danse Akoukoubê, le comité d’organisation n’a pas fait l’économie d’apprécier à sa juste valeur les efforts de ce cadre dans le développement de sa localité. Il lui a donc décerné un tableau d’honneur. Ainsi qu’à Nanan Bédia 2, Chef Tribu Ahali, pour son implication dans la promotion de la Culture des peuples Ahali et Amantian qui est l’objectif principal visé par cet événement.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Clément Affroumou (commissaire général) et son comité d’organisation ont réussi le pari de porter haut le Festival de la danse Akoukoubê à travers cette édition. Ce afin de conférer à cet événement de haute portée culturelle sa place de leader dans la promotion des Cultures Agni Morofouè.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook