Exclusif! Depuis la Haye, voici ce que Gbagbo pense du RHDP, Bédié et sa plate-forme

Guissahouri – Afrique Matin.Net 

Pour tous ceux qui ont suivi l’intervention du Professeur Assoa Adou, Secrétaire Général du FPI venu fraîchement de la Haye après une rencontre avec Laurent gbagbo, et pour tous ceux qui savent lire entre les lignes, il est bien clair que Gbagbo ne partage pas la stratégie du Président Henri Konan Bédié.

Pour Laurent Gbagbo, la Côte d’Ivoire traverse en ce moment une période difficile liée à une crise de confiance entre les Ivoiriens. Ce qui pose un réel problème de paix et de cohésion. Il serait donc primordial, selon lui, que toutes les composantes sociales se mobilisent d’abord pour rétablir la paix et la confiance avant de chercher à se donner les moyens de conquérir le pouvoir d’Etat.

“Il ne faut pas soigner une plaie sans l’avoir nettoyée. Mettre du sparadrap dessus, quel est le résultat que vous allez avoir? C’est ce que l’on voit au Plateau, c’est ce que l’on voit à Bassam, c’est ce que l’on voit à Port-Bouët. C’est ce que l’on a eu à Bokoba pour les élections municipales. On finit avec des morts. Il faut en finir avec cela. L’objectif, c’est la paix, pour préparer des élections qui viendront plus tard, dans des conditions de sérénité”, explique Assoa Adou, dans son intervention sur la chaîne mondiale.

Telle est donc le souci de Laurent Gbagbo depuis la Haye. Il y a lieu de comprendre ainsi que le patron du FPI souhaite une plateforme de résolution des questions liées à la paix, capable de conduire plus tard à des élections stables et non une plateforme pour aller à des élections précoces, sources de crises et d’ennuis. Sur ce point, il a l’impression que les coalitions qui se mettent en place en ce moment en Côte d’Ivoire, travaillent pour la conquête du pouvoir et non pour garantir la paix. Si rien n’est fait, le pays risque de retomber dans le chaos comme en 2011. C’est pourquoi, il affirme que le FPI qui est prêt à discuter avec tous les autres partis sans distinction au nom de la paix, n’a signé aucun accord avec le PDCI.

 

Comparer

Facebook