ads bas

Emmanuel Édima N’Guessan, pdt du CNJCI : « Faire des choses pour les jeunes sans eux, peut ressembler à faire ces choses contre eux ».

ads bas

La passation de charges entre la nouvelle équipe du conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, dirigée par Pierre Dimba N’Gou et celle du président sortant, Martin M’Bolo Nando, s’est déroulée le samedi 15 décembre 2018. Approché par Afriquematin.net après sa désignation au sein dudit conseil, en tant que 4e vice-président, Emmanuel Édima N’Guessan, président du Conseil national des jeunes de Côte d’Ivoire(CNJCI), se dit prêt à relever le défi.

Quels sont les sentiments qui vous animent après cette désignation en tant que 4e vice-président ?

Ce sont des sentiments de grande satisfaction et de fierté. Sentiments partagés aussi par l’ensemble des jeunes de l’Agnéby-Tiassa et de la Côte d’Ivoire dont je suis le premier responsable. C’est pourquoi, je leur dédie cette désignation. Je remercie le nouveau président du conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, Pierre Dimba pour avoir porté son choix sur ma modeste personne. Il répond ainsi, à la volonté du chef de l’Etat, de faire en sorte que les jeunes soient de plus en plus des partenaires dans le processus de prise de décisions.Emmanuel Édima N’Guessan

 

Pensez-vous, avoir les capacités d’assumer cette nouvelle responsabilité ?

Ecoutez, le monde d’aujourd’hui est géré par ou avec les jeunes. On ne peut pas douter de notre capacité à tenir ce poste de vice-président en tant président de toute la jeunesse de Côte d’Ivoire ! D’ailleurs, je ne serai pas seul à assumer cette responsabilité parce que, je crois pouvoir bénéficier de conseils des jeunes, de mes parents, de mes ainés et du président Pierre Dimba, qui nous fait confiance bien qu’étant jeune. C’est une première dans l’histoire  notre pays, qu’un jeune accède à un tel poste de responsabilité au sein d’un conseil régional. Notre position historique, nous oblige à faire en sorte que, l’on soit fier de la jeunesse ivoirienne. Mieux, nous devons faire en sorte qu’à la fin du mandat, notre ainé soit satisfait de nous avoir placé à ce poste. C’est pourquoi, nous allons redoubler d’ardeur pour montrer à la nation que, la jeunesse n’est pas seulement active pour porter des chaises, coller des affiches ou encore dresser des bâches. La jeunesse peut apporter beaucoup dans le développement de notre beau pays, la Côte d’Ivoire.Emmanuel Édima N’Guessan

Votre message à l’endroit de la jeunesse de l’Agnéby-Tiassa et de la Côte d’Ivoire ?

Je demande à la jeunesse de l’Agnéby-Tiassa, à garder espoir. Oui, chaque temps à ces hommes. Chacun vient apporter sa petite contribution au développement de notre région. L’autre l’a fait et aujourd’hui, c’est au tour de Pierre Dimba d’apporter un plus à ce qui a été fait. Et nous espérons que pendant ces 5 années de mandat, qu’un plus grand nombre de jeunes sera impacter par sa politique. L’emploi des jeunes étant l’une de ses priorités. C’est un signal fort qu’il envoie à la jeunesse en nous en positionnant comme adjoint. C’est pourquoi, nous devons taire nos différends pour relever le défi du développement de notre région. Aux jeunes de Côte d’ivoire, je leur demande de faire confiance à la politique du président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et à son gouvernement. Il est temps que, les jeunes soient là où on prend des décisions. Faire des choses pour les jeunes sans eux, peut ressembler à faire ces choses contre eux. La volonté de ce gouvernement est forte, elle est manifeste et elle s’exprime par la désignation de jeunes dans les instances de prises de décisions. C’est le lieu aussi, de féliciter tous ces jeunes, qui se sont engagés dans ces élections pour accéder à des postes de responsabilité.

Propos recueillis par Tizié TO Bi, correspondant à Agboville

Les commentaires sont fermés.