Eglise du Christianisme Céleste/ Les regrets du Révérend-Pasteur Noël Djossou

Par Keren Bossouma/afriquematin.net

L’Église mondiale du Christianisme Céleste célèbre ce jour ses 74 ans d’existence. Le Révérend-Pasteur Noël Djossou, de la Paroisse La Sainte Cité d’Oshoffa de Port-Bouët Gonzagueville, chargé de la réhabilitation du site historique de Houngon Godro de l’Eglise du Christianisme Céleste a tenu une rencontre avec la presse pour situer l’importance de cette date pour les fidèles de l’Eglise d’Oshoffa.

Selon le révérend, ce jour du 29 septembre est une date inoubliable que le chrétien céleste se doit de connaitre. C’est la date à laquelle le prophète Oshoffa a quitté la forêt de Houngon Godro pour regagner Porto-Novo où il reçoit la révélation de fonder une église.

La nouvelle église avait pour mission originelle, entre autres, d’arrêter l’hémorragie des tueries orchestrées par la sorcellerie au Dahomey. « Dieu a dit au prophète Oshoffa, lorsque les gens meurent, je ne vois pas leurs âmes. Ceux qui se disaient chrétiens alliaient christianisme et fétichisme au point que leurs âmes se trouvaient égarées à leur mort. Dieu a demandé au Prophète Oshoffa qu’on ne l’adore que lui seul », a-t-il révélé.

Mais Dieu ne fait pas les choses à moitié, dira-t-il, parce qu’il a décidé d’accompagner le Prophète par des prodiges et des miracles. Autorisé automatiquement de créer l’église par Dieu, le Prophète qui n’avait pas de moyens pour se bâtir un temple, a commencé son ministère au domicile de son père. Il faut donc rappeler que c’est ce jour-là qu’il lui a été recommandé de créer une église. C’est un jour de révélation. Le premier dimanche du mois d’octobre marque la fête de la moisson qui est le jour du premier culte du prophète. La fête de la moisson est une recommandation du prophète dans la constitution bleue.

Parlant de la constitution bleue, le révérend affirme qu’elle est la boussole de l’Eglise du Christianisme Céleste. C’est un document de préceptes qui selon lui, détermine l’organisation interne de l’Eglise notamment les attributs, les costumes, les grades… La disposition des meubles dans l’Eglise, les cantiques, la disposition de l’autel sont tous révélés.

Pour la célébration de la 74ème anniversaire de l’Eglise, le Révérend-Pasteur entend organiser une grande prière – pour permettre aux travailleurs d’y assister. Il sera ainsi l’occasion d’exprimer la reconnaissance des fidèles à Dieu pour leur avoir donné cette église. « Ce serait également l’occasion de faire bilan de l’ECC qui selon lui n’est pas positif au plan des infrastructures sociales, de l’emploi et de l’éducation scolaire et professionnelle », dira-t-il. Pour ce faire, il invite les fidèles à prendre leurs responsabilités vis-à-vis de leurs responsables qui les maintiennent dans l’indigence en refusant délibérément d’appliquer les recommandations de la constitution bleue.

« C’est pour les générations futures que nous nous battons. Au lieu de se battre inutilement pour des règnes et supporter des camps, je lance un appel pour leur dire que l’argent qu’ils gagnent serve à la création d’infrastructures et d’emplois pour les jeunes. Ce n’est pas de réunir et de former des présidents de jeunesse qui importe mais plutôt de l’emploi pour eux parce que ces derniers nous sanctionneront demain. Un jour, nous serons en train de faire la prédication aux publics et ces jeunes vont nous faire descendre à cause de nos comportements indécents. Aujourd’hui nous sommes en train de nous organiser comme une administration, un parti politique. On nomme les jeunes, les femmes mais toutes ces personnes qu’on nomme, on ne crée rien pour eux et pourtant nous sommes l’église la plus riche parmi toutes les autres. L’église céleste donne l’onction alors que l’église catholique ne donne pas d’onction mais elle a toutes les infrastructures pour héberger ses fidèles », a-t-il regretté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.