Droit international humanitaire: L’Institut national de formation judiciaire lauréat du Concours de plaidoirie

Par Nadège Kondo – Afriquematin.net

Le Comité International de la Croix-Rouge (Cicr) a organisé la finale du concours de plaidoirie en Droit International Humanitaire, le vendredi 11 octobre 2019, à l’amphi F de la faculté de Droit de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Les équipes de l’Institut National de Formation Judiciaire (Infj) et de la Chair Unesco ont campé avec brio respectivement “le rôle de la Défense d’un client imaginaire, le colonel « Atchôliê »” et celui du “réquisitoire du bureau du procureur qui condamne l’accusé d’avoir commis des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre à l’occasion d’un conflit armé”.

Les lauréats du concours de Plaidoirie en Droit international humanitaire récompensés

A l’issue de cette épreuve de plaidoirie, l’Infj a été proclamé vainqueur par un jury composé d’hommes et de femmes rompus à la pratique du Droit. A savoir, le Prof. Jérôme Tra Bi, magistrat, sous-directeur à la direction des études de la législation et de la documentation du ministère de la Justice, le Colonel Ouassenan Jean-Hubert, Commandant adjoint du Commandement des Ecoles et Centre de formation des Armées, Dr. Atsé Camille et Dr. Adopo Annick, tous deux maîtres-assistants en Droit public à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et Mme Myriam Raymond-Jetté, conseillère juridique régionale du Cicr.

Goulé Arsène de l’équipe de l’Infj a remporté le prix du meilleur plaideur. Il ira ainsi, avec ses deux condisciples de l’Infj défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire en Tunisie en 2020 au concours régional du Dih.

Le doyen de l’Ufr des sciences juridiques administratives et politiques, Pr. Kassia Bi Oula Joachim s’est réjoui du succès de cette cérémonie et du choix porté de la faculté de Droit pour accueillir cette cérémonie. Le Chef de délégation du Cicr, Christophe Voge  a souligné, pour sa part, que l’objectif de ce concours, est de sensibiliser les étudiants et leurs responsables académiques au Droit humanitaire.

« Le droit humanitaire a un impact considérable  sur les populations quand les décideurs s’efforcent de les respecter. Nous voulons faire ressortir la nécessité de préserver l’humanité dans les situations de conflit », a-t-il souligné.

Ce concours est organisé tous les deux ans, à l’intention des étudiants de Côte d’Ivoire, et particulièrement ceux des facultés de Droit. Au titre de l’année 2019, ce concours a opposé 10 équipes issues des Universités Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Méthodiste, Péloforo Gon Coulibaly de Korhogo, Islamique, Jean Lorougnon Guédé de Daloa, Alassane Ouattara de Bouaké, l’institut universitaire d’Abidjan, la Chair Unesco pour la Culture de la Paix, l’Institut national de formation judiciaire (Infj) et le Cerap.

La représentante spéciale du Président de la Commission de l’Union africaine, Mme Joséphine Mayumba Kala a rehaussé de sa présence cette cérémonie.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook