Djekanou/ Une femme politique dans l’orpaillage: les populations s’opposent.

La rédaction – Afrique Matin.Net 

Des populations des villages de N’dakouassikro et de Gbankokro, selon une dépêche de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP), ont saccagé la brigade de gendarmerie de Djékanou, le dimanche 04 août 2019, en représailles contre l’interpellation d’un jeune, Hubert Konan Yao, dans le cadre d’une affaire d’exploitation minière portant sur une superficie de 85 hectares. Cette situation est liée à une affaire d’orpaillage menée par l’entreprise Société Mondiale Mines appartenant à Henriette Lagou, une femme politique ivoirienne qui est détentrice d’un agrément d’exploitation. Depuis plusieurs mois, Selon le préfet Nassou Sidibé, les populations des deux villages s’opposent à l’extraction minière dans leur zone. Toute chose qui a amené le ministère des Mines et de la Géologie à demander à ladite société de surseoir à l’extraction, le temps pour lui d’achever les études d’impact environnemental. Cette affaire survient au moment où la Côte d’Ivoire traverse une crise d’orpaillage clandestin mené par les ressortissants des pays environnants.

Source AIP

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook