DGI/Un cadre affirme « aucun manque à gagner n’a été enregistré lors de la grève ! »

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

La grève qui a été initié en vue de paralyser l’institution fiscale sur toute l’étendue du territoire, n’a durée qu’une demi-journée. Annoncée comme l’évènement du siècle et  suscitée par Konaté Losséni et quelques membres de la de la Fesy-DGI pour  les 17, 18 et 19 septembre 2019, celle-ci n’a pas eu l’effet escompté.

. Les intentions de Koné Losseni et ses amis n’ont pas été suivies par ses pairs. « Aucun manque à gagner n’a été enregistré, en tant que tel. Aujourd’hui plus de 90% des impôts sont payés en ligne, c’est à  dire via internet. Donc la grève a eu et aura un effet très limité sur les recettes. Elle a eu, certes un effet médiatique mais cela s’arrête là. Son effet sera uniquement sur les 20% de recette collectées par les services non encore connectés sur le paiement par voie électronique e-impots », a soutenu l’un des responsables à la direction générale des Impôts qui a tenu à garder l’anonymat.

Aussi, les négociations continuent-elles en vue de trouver une issue heureuse à la fronde de certains membres de la Fesy-DGI qui ont opté pour des discussions et des échanges fructueux avec la tutelle.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook