Décédé le 2 décembre 2018 : Le Pr Séry Bailly célébré par les universitaires, académiciens et les populations

Par Hervé Gobou (sercom)

C’est une série d’hommages qui a fusé, une semaine durant, pour célébrer le célèbre universitaire. Dans cet élan de reconnaissance, l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, à travers l’UFR de Langues, Littératures et Civilisations et le Département d’Anglais (son département d’origine), a relevé, le mardi 29 janvier 2019, à l’esplanade de l’Université FHB, plusieurs pans de la personnalité du disparu.

En présence des Ministres Mabri Toikeusse (Enseignement supérieur et recherche scientifique) et Ly-Ramata Bakayoko (Femme, Famille et Enfant), des Présidents d’Universités, Ambassadeurs, familles, enseignants, étudiants et populations, des condisciples professeurs Hauhouot Asseypo, Gnéba Kokora, Dr Gabri Kock Yed, aux enseignants du département d’Anglais tels que le Pr Jacques Silué, le Dr Fatou Kéita, le Dr Kouakou Mamadou, en passant par ses collègues du SYNARES (Pr Aghui N’Guessan) et plusieurs autres enseignants (Pr Sidibé Valy, Pr Tchétché N’Guessan, Pr Raoul Blé, Pr Karamoko Pierre), tous ont mis en exergue la grande valeur intrinsèque et la grande portée scientifique de l’œuvre du Pr Séry Bailly.

« Il ne sait pas dire non aux sollicitations, il est mort à la tâche », disait le Pr Kouadio Jérémie, Doyen de l’Ufr LLC. « C’est le maître qu’il fallait rencontrer, un homme pondéré, d’une culture intimidante. Il était une Conscience et un Garant scientifique. Il a hissé haut et au firmament, le nom de  l’Université Félix Houphouët-Boigny », renchérit-il…

Quant à l’Ascad, elle a notamment salué la grande humilité et la vaste étendue du champ de connaissance de l’Homme de Gueya (Daloa).

A Yopougon, place CP1, une veillée populaire tenue le vendredi 1er février 2019 a servi également à rendre hommage au Pr Séry Bailly. Et les artistes, en majorité du terroir Bété, qui ont constitué un objet de recherche culturel du défunt universitaire, sont venus en grand nombre pour lui renvoyer l’ascendeur. Blé Wandji, Tohourou de Zah, Luckson Padaud, Séry Simplice,  Douza Mouna, Dodo Laterre, Zap Zama, Driga Gnaoré, Diallo Ticouahi Vincent, Kokobo Bernard…tous ont presté pour saluer la mémoire de ce grand défenseur de la culture traditionnelle Bété.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook