Culture- « Miss Guinée Amérique du Nord » /Hawa Barry Diallo veut faire de son évènement une domination

 Par Justin Kassy/afriquematin.net   

Native de la Guinée-Conakry, et vivant aux Etats Unis, Hawa Barry Diallo, mannequin de son état, est la présidente-fondatrice du concours de beauté « Miss Guinée Amérique du Nord ».

 Démarrée en 2009, cette expérience a fait du chemin, et la Présidente, Hawa Barry Diallo, est fière, avec son staff, d’avoir initié cet événement de Beauté aux Etats Unis. Qui connaît beaucoup de succès, auprès de la diaspora guinéenne, et surtout, en Guinée.

 Organiser un tel évènement débouche sur deux raisons fondamentales qui constituent les tenants et aboutissants de ce concours de beauté. D’abord, la promotion culturelle de la Guinée, l’encadrement et ensuite l’encouragement des jeunes filles guinéennes, en Amérique du Nord, à poursuivre leurs études. Puisque, selon elle, c’est un concours qui offre une bourse d’études à la gagnante.

Hawa Barry Diallo, est fière, -d’avoir initié cet événement de Beauté aux Etats Unis.

 Parlant de détermination à assurer le succès du concours, Hawa Barry Diallo a dit, qu’elle avait déjà le goût et l’expérience des événements de haut niveau. Et, pour avoir été mannequin elle-même, elle a eu le privilège de -voyager, et aussi, de rencontrer beaucoup de bonnes personnes, et se retrouver ainsi dans de très grands milieux.

Rappelant la première édition, Hawa Barry Diallo dit avoir consacré deux années de préparation, presque jour pour jour, malgré certaines contrainte s dues à son rang de mère au foyer. « Je suis une épouse, et mère, je travaille à plein temps la journée, en tant que manager d’une clinique privée, dans l’Etat de Marylan, je manage mon temps quand même », martèle-t-elle.

A noter que les années qui ont suivi, l’événement a accueilli plusieurs talents dont des artistes-musiciens, des couturiers, des acteurs, voire des mannequins, etc.

LIRE AUSSI :   Indénié-Djuablin/ Le président du collectif des PCA de coopératives café-cacao Ehoura Yao, dénonce le manque de considération des gouvernants à la filière

Faut-il rappeler que depuis la onzième édition en 2019, qui a vu le sacre de Mlle Nicole Jessica Camara, le concours a marqué un arrêt avec l’apparition du Corona virus. Permettant à cette tête bien pleine, car Bachelière en Economie, au Lycée français « Albert Camus de Conakry », et un « Bachelor in Architecture », à l’université de Philadelphie, de garder la couronne jusqu’à présent.