Culture: Gracielle Menyé, la nouvelle révélation de la musique chrétienne lance ” Célébration à l’Eternel”

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

Une vue du staff technique de l’artiste Gracielle MENYE (en noir au centre).

Une nouvelle “Fleur” dont la musique bouleversera, à coup sûr, l’univers de la musique chrétienne, en Côte d’Ivoire et dans le monde, nous est née. Elle s’appelle Gracielle MENYE. L’occasion a été donnée de découvrir cet immense talent à l’inspiration évangélique le dimanche 2 février 2020, à la CMCI d’Adjamé-Liberté, lors de la dédicace de son tout premier album intitulé « Célébration à l’Eternel ».

Composé de huit (08) titres entièrement dédiés à Dieu, ce nouvel opus, un véritable délice musical tant au niveau de la qualité de la voix qu’au niveau des arrangements, est disponible dans les bacs à cassettes depuis le mois de décembre.

Comment cette jeune fille apparemment consacrée aux écritures est-elle venue à la musique? Est-elle issue d’une descendance d’artistes? Quelle est la personnalité intrinsèque de l’artiste? Pourquoi faut-il croire en elle, en termes musical? Telles sont quelques préoccupations sur lesquelles s’est penché l’encadrement technique de la chantre Gracielle MENYE au cours de cette dédicace.

Le Pasteur Menyé Boniface, Père et producteur de l’artiste

En effet, son père Menyé Boniface, haut fonctionnaire de l’Etat du Cameroun, a dû tout abandonner, ses privilèges socio-professionnels, pour se consacrer à l’oeuvre de Dieu. C’est alors qu’il est envoyé en Côte d’Ivoire dans le cadre de sa mission évangélique, avec son épouse et Gracielle MENYE, qui n’avait que trois (03) ans. Père attentionné, il se rendra très vite compte du talent naissant de sa fille. “Gracielle composa son premier chant d’elle-même, dès l’âge de trois ans et demi” dira l’homme qui deviendra son producteur plus de 20 ans après. Pour montrer qu’elle n’est pas un produit du pur hasard mais « … une éclosion qui ira de perfection en perfection ». C’est pourquoi, conclura-t-il que « Gracielle n’est pas une artiste de trop. Elle a son rôle à jouer dans le monde de la musique chrétienne ».

Bien que issue de parents non musiciens, Gracielle MENYE, auteure de plus de 5 000 compositions, a la maîtrise parfaite de plusieurs instruments dont la guitare. Ses performances musicales, son talent et ses grandes dispositions spirituelles ont contribué, selon son arrangeur, à la réalisation d’une oeuvre de qualité. Visiblement, tout porte à croire que cette jeune fille vit une relation particulière avec Dieu. Ce qui fera dire au pasteur Doi-sahi que “ses chants, emprunts de spiritualité, expriment sa relation intime avec le Seigneur”.

La chantre a, pour sa part, expliqué que son album est une prise de conscience de l’appel de Dieu relativement au ministère qu’il lui a confié, parce que “Dieu entend faire quelque chose de spécial à travers elle”.

Il est bon de rappeler que Gracielle MENYE est étudiante en master 2 des relations internationales à la Chair Unesco. Elle appartient à la Communauté Missionnaire Chrétienne Internationale (CMCI) d’Adjamé-Liberté (Abidjan).

Facebook