Culture- Festival de Ponvogo/La tradition sénoufo redimensionnée à Koni

 Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net avec Sercom  

Situé dans la Sous-Préfecture de Koni, localité de Korhogo, les habitants du village de Ponvogo viennent de célébrer dans la ferveur la 8ème édition du Festi-Ponvogo. « La culture Senoufo au service du développement communautaire… », tel a été le thème choisi par les organisateurs pour nourrir la curiosité des festivaliers qui ont pu découvrir les us et valeurs de la richissime culture sénoufo, du 26 au 28 décembre 2022.

  Venus de plus d’une quinzaine de villages et alliés au village de Ponvogo, les milliers de participants n’ont pas boudé leur plaisir, celui de revivre encore une fois les préceptes de la culture et la tradition sénoufo dans toutes ses composantes.

L’initiation au balafon a été l’une des attractions de certains festivaliers

 Ainsi, les invités et autres curieux pouvaient revivre la dimension spirituelle de l’évènement avec des rituels d’adoration dans le bois sacré et des eaux sacrées, le culte aux génies et la veillée catholique.

Rappelons que le Festival des arts et des cultures de Ponvogo a pour objectif principal de promouvoir les valeurs cultuelles et communautaires du peuple senoufo dans sa diversité multiséculaire.

Ce rendez-vous culturel, a été marqué par la présence du Ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Leguennou-Remarck. L’on notait également la présence du Vice-Président de la Fondation Tchépé, Moussa Soro et du Dr Nanguin Coulibaly.

Le rituel dans le bois sacré a été une attraction.

Faut-il également rappeler que plusieurs acteurs de la promotion et de la valorisation de la culture senoufo ont été distingués, notamment le ministre Koné Dossongui, Koné Dodo, l’Insaac, Silué Boloba, Alexis Sekongo et feu son papa, Dr Coulibaly Yalamoussa.

LIRE AUSSI :   Santé/Ventre gonflé, dur ou douloureux : voici les coupables
Le président de la Fondation Tchépé Coulibaly Brahima s’est réjoui de la tenue de cette édition vu l’intérêt et l’engouement qu’à susciter ce rassemblement.

Le président de la Fondation Tchépé Coulibaly Brahima s’est réjoui de la tenue de cette édition vu l’intérêt et l’engouement qu’à susciter ce rassemblement. Aussi, a-t-il tenu à féliciter la première responsable du département de la Culture ivoirienne pour sa sollicitude, et faire des recommandations, « nous essayerons de corriger quelques imperfections constatées, apporter des retouches, en vue de redynamiser et rénover certains couloirs, les rendre plus attirants, voire attrayants pour les prochaines étapes », a-t-il fait savoir.

En collaboration avec les membres de la Mutuelle de développement de Ponvogo, la, présidée par Coulibaly Brahima, œuvre, depuis sept (7) ans à mettre des stratégies en place pour instaurer un climat de paix et de solidarité entre les fils et filles de ce bourg.