Mali-Kayes/Le Mouvement An Bikô et ses partenaires offrent une randonnée aux orphelins et dotent Lafiabougou d’un Centre de formation et de production

Par Justin Kassy/afriquematin.net   

Du 1er décembre2022 au 02 janvier2023 dernier, le Mouvement An Bikô a offert une randonnée aux enfants orphelins et aux personnes démunies au Parc Magic. Ce rendez-vous qui s’inscrit au nombre des priorités leur a permis de se familiariser avec la nature et être aux contacts avec la flore. Ensuite, dans la matinée du 03 janvier Fatoumata Niane Batouly s’est rendue à Lafiabougou (Kayes), où elle a procédé à l’inauguration d’un Centre de formation et de production de divers produits de première nécessité.   

 Offrir une visite-guidée aux enfants dans un Zoo national, est un geste de haute portée humaine et sociale. Parce qu’elle développe l’esprit de l’enfant, l’esprit de groupe, et le rend plus tard, utile et responsable, dans la société.

La Présidente d’An Bikô Fatoumata Batouly Niane, tenant fièrement  en main les fruits  de l’unité industrielle qu’elle vient d’offrir à la population et à la jeunesse de Lafiabougou à Kayes.

En offrant une somme de plus de deux (2) millions de Fcfa de tickets pour une sortie au Parc Magic aux enfants et personnes démunies, la Présidente d’An Bikô Fatoumata Batouly Niane, venait de poser un acte aux implications sociales profondes, en invitant ces mômes, ces orphelins et des personnes démunies, à découvrir, et à être en contact avec la nature et ses richesses.

 A noter que plusieurs autres activités festives ont meublé le programme, notamment la danse, le face painting, des spectacles agrémentés de concerts, et plein de surprises.

Le programme aux pas de course de Fatoumata Batouly Niane l’a conduite à la cérémonie de remise des clés du nouveau Centre de formation le lendemain 03 janvier.

 Cette petite unité industrielle située à Lafiabougou (Kayes) est spécialisée dans la fabrication des produits quotidiens, de premières nécessités, notamment le savon a été installée pour permettre à la jeunesse de tourner le dos à l’oisiveté qui prenait le pas sur cette frange de la population.

LIRE AUSSI :   Mali/Les sanctions de la Cédéao contre la junte diversement interprétées…

« L’objectif visé de ce Centre est de réduire notre consommation de produits importés, et de créer de nouveaux emplois, afin de juguler le chômage des jeunes. Nous comptons sur l’accompagnement et le suivi de nos autorités, pour la pérennisation de ce Centre », a-t-elle avancé.