Covid-19/Il faut trouver la pièce manquante de la transmission à l’homme

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), veut enquêter sur l’origine du Covid-19, alors que le bilan de cette pandémie – dépasse désormais les 500 000 morts, en cause, l’absence de solidarité mondiale d’où  le « pire est à venir ».

 Ainsi, six mois après que la Chine ait fait officiellement état de l’apparition de la maladie au mois de  décembre dans la région de Wuhan, le nouveau coronavirus a entraîné la mort d’un millier de  personnes dans le monde.

Les travaux des chercheurs de l’Institut de virologie de Wuhan ont démontré que la séquence du génome du nouveau coronavirus est à 80 % similaire à celle du Sras, à l’origine d’une précédente épidémie en 2002-2003, et 96 % à celle d’un coronavirus de chauve-souris.

La grande majorité des chercheurs s’accordent ainsi à dire que le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, à l’origine de la pandémie, est sans doute né chez la chauve-souris, mais les scientifiques pensent qu’il est passé par une autre espèce, pas encore connue, avant de se transmettre à l’homme.

C’est cette pièce – que la communauté scientifique internationale et l’OMS espèrent découvrir afin de mieux comprendre ce qui s’est passé, pour mieux cibler les pratiques à risques et éviter une nouvelle pandémie.

Le débat sur l’origine du virus a également des répercussions diplomatiques, les États-Unis accusant le laboratoire chinois, à Wuhan, d’être à l’origine du coronavirus, ce que dément Pékin. Six mois après, plus de dix (10) millions de cas ont été recensés, dont près de la moitié sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Selon le directeur général de l’OMS, « le virus se propage de manière agressive ». Aussi l’organisation va envoyer une équipe en Chine pour déterminer l’origine du virus en vue de trouver la pièce manquante de la transmission à l’homme.

Source : france24.com avec AFP

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook