ads bas

Côte d’Ivoire/ Trafic illicite des bois tropicaux, le ministre des Eaux et forêts suspend les agents véreux.

ads bas

C’est par courrier n° 00177 MINEF / CAB-01/MKM du 27 août 2018, que Richard-Alain Donwahi, ministre des Eaux et Forêts, a suspendu cinq agents de la région de Bouaké au centre de la Côte d’Ivoire à 340 km d’Abidjan, de leur fonction.

Le courrier précise que Depuis quelques mois, un vaste réseau de trafic de bois et d’orpaillage clandestin a été mis en place à Bouaké dans la région de Gbêkê. Ce vaste réseau bien ficelé met en contribution la haute chaîne de direction régionale des eaux et forêts de Bouaké. Une activité illégale de trafic de bois et d’orpaillage clandestin mise en place par le directeur régional des eaux et forêts du Gbêkê, le commandant Otchoumou et son équipe. Ainsi, insiste le ministre, des dizaines de camions assurent ce trafic frauduleux du bois par semaine. Par camion c’est environ 350.000 FCFA (533 euros) selon les périodes qui rentrent dans les caisses noires de cette mafia. Selon nos sources, c’est au moins plus d’un demi-million par semaine que versent les opérateurs à cette mafia savamment mise en place.

La note de service

Il s’agit du Cdt Otchoumou Ehouman Obrou Venance, directeur régional des eaux et forêts du Gbêkê, du Lt/Col Seydou Domba, sous-directeur des polices à la direction de la police forestière et de l’eau, du Lt/Col Kouamé Yao Demacoste, chef du cantonnement de Bouaké, du Lt Sidibé Sidiki, agent à la DREF de Bouaké et du S. /Lt Ouraga Ouayou, agent à la DREF de Bouaké.

Ces cinq agents à en croire la note de service ont été remplacés par d’autres agents qui assureront l’intérim. Ce sont : Le Lt/Col Kouassi N’tayé André qui assurera cumulativement avec sa fonction de directeur régional des eaux et forêts de Yamoussoukro, l’intérim du directeur régional des eaux et forêts de Bouaké. Le Lt/Col Kobon Kobon Simplice assurera quant à lui, l’intérim du sous-directeur des polices à la direction de la police forestière et des eaux. Le cdt Kobo N’Ta Franck, directeur départemental des eaux et forêts de Katiola, exercera cumulativement sa fonction en assurant l’intérim du chef de cantonnement des eaux et forêts de Bouaké, conclut la note de service.

En ce qui concerne la traduction de ces agents véreux devant le conseil de discipline et les sanctions pécuniaires, le courrier du ministre, reste muet.

Rimefacc :djeckoudesylva@gmail.com

Les commentaires sont fermés.