ads bas

Côte d’Ivoire/ Politique : Les confidences d’un proche de Ouattara à un diplomate : « Gbagbo n’est pas loin d’être un prophète ».

ads bas

Par Fatime Souamée-Afriquematin.net

Collaboration : Serikpa Djeckou De Sylva

 

L’eau est en train de couler sous les ponts. Et l’Etat de Côte d’Ivoire prend de plus en plus les plombs dans les ailes. Les relations qui lient le président de la République, Alassane Ouattara et le président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro sont plus que tendues.

De sources diplomatiques bien informées, le Chef de l’Etat a convoqué une réunion sécrète avec ses collaborateurs les plus fideles. Objectif, analyser le cas de Soro Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale et des ses proches qui font de plus en plus des déclarations d’opposition au Chef de l’Etat. Et cela, à la suite des élections qualifiées de « braquage électoral ». Selon le diplomate qui nous révèle l’information, le proche de Ouattara dans la foulée, est revenu sur la révélation que Souleymane Kamaraté Koné, dit « Soul To Soul », avait faite lors de son arrestation pour atteinte à la sûreté de l’Etat : « Gbagbo nous mettait en garde. Vous me combattez pour quelqu‘un que vous ne connaissez pas. Vous allez le regretter un jour », avait-il affirmé, le temps des remords étant venu.

Cette révélation semble être une prophétie pour l’homme de Ouattara, nous révèle le diplomate : « Gbagbo n’a eu de cesse à interpeller les ivoiriens sur le danger qui guette le pays si toute fois, il tombe dans les mains des personnes que les ivoiriens ne connaissaient pas », aurait insisté l’homme proche de Ouattara.    Et ce n’est pas tout : « Un jour ils verront la souffrance et ils comprendront le bien fondé de ma lutte. Je pouvais tout donner à la France et profiter de la vie comme certains mais l’amour de mon pays va au delà de l’intérêt personnel », a également insisté le compagnon fidele du Président.

A l’analyse de la politique intérieure qui secoue le pays, l’on constate que ceux qui avaient donné tort à Laurent Gbagbo et soutenaient le Chef de l’Etat Ouattara se désolidarisent aujourd’hui. En tête Guillaume Soro, par ailleurs vice-président du Rdr. Mais selon notre informateur, le Président de la République affirme que Guillaume Soro n’a pas encore fait une annonce officielle. C’est pourquoi selon lui, le président Ouattara vient de demander à Guillaume Soro de préciser sa position avant la première semaine du mois de novembre et cela, de façon officielle. «Il faut que les choses soient clarifiées maintenant, car ce double jeu n’est pas acceptable.  Il est temps que Guillaume Soro soit courageux comme Bédié pour assumer ses choix ; jusqu’à la première semaine du mois prochain. Il faut qu’il dise officiellement avec qui il est», apprend-on du proche de Ouattara selon le diplomate.

« Si Soro Guillaume, annonce officiellement son désaccord, d’avec le Chef de l’Etat qui l’a protégé sur un certain nombre de dossiers politiques, notamment le « dossier des écoutes téléphoniques du Burkina Faso », et qu’il décide comme Bédié qui à travers son comité de veille exige la libération de Gbagbo et de Blé Goudé, c’est que Gbagbo est un visionnaire et sa tranquillité, depuis le bombardement de sa résidence privée, et son transfèrement à la Cpi, mais surtout, sa détermination à aller jusqu’au bout dans ce procès, nous inquiète », aurait confié le fidele compagnon de Ouattara, au diplomate.

assaltine@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.