Côte d’Ivoire / Plainte du Rdr contre les résolutions du 24 septembre du Pdci-Rda : Le siège de Bédié toujours menacé.

Par Sérikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

C’est une information qui vient de nous parvenir. Et notre source indique que malgré les résolutions du 24 septembre du Pdci-Rda, le siège de Bédié est toujours menacé.

Au moment où les partis politiques notamment le Pdci-Rda, le Rhdp et plusieurs candidats indépendants issus des partis politiques se sont lancés dans les campagnes, le Rdr vient de porter plainte contre le Pdci-Rda. Objectif, le Rdr, allié d’hier du Pdci, voudrait l’annulation pure et simple des résolutions du bureau politique du Pdci- Rda, prises le 24 septembre dernier à Daoukro dans une salle d’hôtel de la place.Plainte du Rdr contre les résolutions du 24 septembre du Pdci-Rda

L’on se rappelle que c’est dans une salle surchauffée à bloc, qu’après des précision et orientation du président Aimé Henri Konan Bédié, les membres du bureau politique après analyse de la situation, avait pris des résolutions. Ainsi, le bureau politique avait prolongé le mandat du président du parti et celui des autres organes mais également des autres structures spécialisées du parti, pour faire obstacle à une décision de justice qui pourrait destituer le président Bédié de la présidence du Pdci-Rda, après la date du 6 octobre 2018. Le bureau politique en outre, avait donné mandat à Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, d’engager des négociations pour la mise en place d’une plateforme de collaboration avec les forces vives de la nation et les partis politiques qui partagent la vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée et pacifique. Fort de ces décisions, le « Nouveau Réveil n° 4980 », du 26 septembre, proche du Pdci-Rda, titrait à sa « Une »  : « Pourquoi le Bp de Daoukro est  inattaquable ».

Mais avec cette plainte du Rdr, contre les décisions du 24 septembre de Daoukro, nombreux sont les observateurs de la vie politique ivoirienne, qui affirment qu’une épée de Damoclès pèse sur la tête du président du Pdci Rda et que ses jours à la tête du plus vieux parti de Côte d’Ivoire sont comptés.

Selon cette source formelle, c’est le 10 octobre prochain que la justice ivoirienne, va statuer sur le dossier de la validation ou non, des résolutions prises par le bureau politique du Pdci Rda. Affaire à suivre.

 djeckoudesylva@gmail.com

Les commentaires sont fermés.