Côte d’Ivoire / Les changements Climatiques ; l’Union des journalistes est née.

Par Fatime Souamée-Afriquematin.net

 De nombreux effets dévastateurs sur la nature et l’environnement dans lesquels nous vivons chaque jour, interpellent les hommes des Médias. Ainsi, est née sur les fonds baptismaux, en présence du Colonel-Major Baptiste Ehoussou, Directeur Général des Ressources en Eau et le Colonel Matin Kouassi, Coordonnateur du (PIDACC-BN), l’Union des Journalistes pour la Promotion du Développement Durable (U.J.P.D.D).

 Dix journalistes et hommes de Communication se sont retrouvés le jeudi dernier à la direction générale des ressources en eau, sous l’impulsion du Consultant Pidacc-Bn-Côte d’Ivoire, Serikpa Djeckou De Sylva, pour la mise sur pied d’une organisation pour la formation des journalistes pour la promotion du développement durable.

A cette occasion, Colonel-Major Baptiste Ehoussou, Directeur Général des Ressources en Eau et le Colonel Matin Kouassi, Coordonnateur du  Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (Pidacc/Bn), ont prodigué de véritables conseils aux journalistes. Selon le Colonel-Major, les médias devraient être les meilleurs partenaires de l’éducation au développement durable: « Vous êtes les éveilleurs des consciences et votre place dans la sensibilisation au respect des normes pour une meilleure conservation de nos vestiges naturels, est plus que primordiale. Nous ferons de vous à travers des thèmes de formation, de véritables journalistes environnementalistes», a-t-il soutenu.

 Pour le Coordonnateur, c’est un budget de trois (3) milliards 465 millions, que le comité de pilotage à adopté au titre de l’année 2020. « C’est un budget qui doit s’exécuter au titre de l’année  2020 ». Selon lui, l’objectif sectoriel du programme est de contribuer à l’amélioration de la résilience des écosystèmes du fleuve Niger et à l’amélioration des conditions de vie des populations, et  cela, avec la participation effective des hommes des médias. C’est pourquoi a-t-il précisé : « Dans quelques semaines, ces journalistes seront instruits sur le développement durable et le (Pidacc/Bn) pour une meilleure connaissance de objectifs du programme ».

Des mots qui ont tant rassuré les hommes des médias qui désormais auront des arguments nécessaires pour leurs reportages et émissions.

Facebook