ads bas

Côte d’Ivoire/ Dr Serges Nicolas N’zi explose : « Ouattara est cruel mesquin et revanchard ».

ads bas

Par Fatime Souamée-Afriquematin.net

En collaboration avec Serikpa Djeckou

Dr Serges Nicolas N’zi a craché ses vérités sans détour dans une contribution adressée au gouvernement. Chercheur en communication à Lugano (Suisse), il a la langue bien fourchue.  Le chercheur assurément exacerbé, a craché sa vérité crue au pouvoir à Abidjan sans détour.

A en croire l’homme de communication, les crises que traverse la Côte d’Ivoire, ont une seule origine, la mauvaise gestion et la méchanceté du pouvoir de Mr Ouattara. Crise qui selon lui, est loin d’avoir dit son dernier mot, car toutes les actions posées par le président Ouattara, contiennent des germes de division. « Il est cruel, mesquin et revanchard. La réconciliation nationale n’a jamais été une intention pour Alassane Dramane Ouattara. Les souffrances provoquées et entretenues telles que le blocage des comptes des opposants, les empêchant de se soigner et de vivre avec un minimum de dignité dans leur pays, sont autant de cruauté du gouvernement qui égrainent les ingrédients d’une nouvelles crise ». a t-il déclaré.

Dressant un tableau sombre du programme de gouvernance du président, il dira : « La capture du pouvoir de l’État au profit de groupe ethnique et tribal du président à travers le rattrapage ethnique, les violations massives des droits de l’homme, le pillage des ressources du pays, la fuite des capitaux et des cerveaux, la corruption généralisée de l’appareil de l’État avec une justice au service des règlements de compte politiques », sont autant de maux qu’il reproche à Ouattara. Mais notre communicateur en a certainement gros sur le cœur. Et il poursuit : « L’armée, est à la solde du pouvoir pour faire leur sale boulot.  La police est digne de la « gestapo » pendant l’occupation Allemande », insiste-il dans sa déclaration. Il est revenu sur l’impossible réforme de la Cei, et supposés complots contre la sûreté de l’État qui a vu l’emprisonnement de plusieurs personnes dont des servantes de maisons.

Notre communicateur ne s’arrête pas là : « Les maires élus comme candidats indépendants ou anti Rhdp, dans leur commune, risquent de se retrouver en cessation de payement car, on fera trainer le versement des subventions de l’état pendant des mois ou des années, afin de les punir et d’étouffer la population qui les a désignés par son vote. Dans la ligne de mire Jacques Ehouo, Bonaventure Kalou, Mamadou Koulibaly, Assalé Tiémoko et autres », peut-on lire dans cette déclaration.

Dan cette déclaration, il n’a pas omis le conflit Guillaume Soro, président de l’Assemblée Nationale et le Président Ouattara : « En nous appuyant sur le caractère profondément mesquin, cruel et revanchard d’Alassane Dramane Ouattara, nous disons ici au président de l’assemblée nationale qu’il risque une destitution pure et simple du perchoir », a-t-il soutenu.

assaltine@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.