Coronavirus/Voici les nouvelles mesures appropriées pour éviter la propagation du nouveau coronavirus (2019-nCoV)

 La  Covid-19 est une pandémie d’une maladie infectieuse émergente, appelée la maladie à coronavirus 2019 ou Covid-19, provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. Elle apparaît le 17 novembre 2019 dans la province de Hubei (en Chine centrale), et plus précisément dans la ville de Wuhan, puis se propage dans le monde entier.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte dans un premier temps la République populaire de Chine et ses autres États membres, puis prononce l’état d’urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020.

Au total ce sont environ plus de deux-cents pays et territoires qui sont touchés par cette crise sanitaire mondiale, avec des foyers de plus de 50 000 cas confirmés dans les pays. Des mesures de protection sanitaire ont été imposées aux populations, notamment le pot de masque, le lavage de mains.

D’autres mesures aussi ont été édictées par l’OMS,  l’institution mondiale qui a en charge la santé. Au nombre de celles-ci,  figurent, naturellement plusieurs facteurs, dont  le port de masque, le port de chaussures,  les causes liées à la maladie, l’utilisation prolongé des masques, les médicaments, etc…

..La plupart des personnes qui contractent la ‎COVID-19 ont des symptômes bénins ou ‎modérés et peuvent guérir grâce à un ‎traitement de soutien.

Mais des préoccupations rentrent en ligne de compte, à savoir, peut-on porter un masque quand on fait de l’exercice ?

Les résultats d’une étude rapportent qu’il ne faut pas porter de masque quand on fait de l’exercice car les masques peuvent réduire l’aisance respiratoire. La transpiration peut entraîner une humidification plus rapide du masque, rendant la respiration plus difficile et favorisant la croissance des micro-organismes. Et pendant l’exercice, la principale mesure de prévention consiste à garder une distance physique d’au moins un mètre avec les autres.

Autres préoccupations, les chaussures sont-elles un vecteur de propagation du virus à l’origine de la COVID-19 ?

La probabilité que le virus à l’origine de la COVID-19 se propage par les chaussures et infecte ainsi les gens est très faible. Par mesure de précaution, en particulier dans les foyers où des nourrissons ou de jeunes enfants rampent ou jouent à même le sol, vous pouvez laisser vos chaussures à l’entrée. Cela aidera à empêcher les contacts avec des saletés ou des déchets ramenés sous les chaussures.

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est causée par un virus, pas par une bactérie.

Le virus à l’origine -appartient à la famille des Coronaviridae. Les antibiotiques ne fonctionnent pas contre les virus. Certains malades – peuvent aussi développer une infection bactérienne. Un agent de santé peut alors recommander de traiter cette complication par antibiotiques. Aucun médicament homologué ne permet actuellement de guérir la COVID-19.

L’utilisation prolongée de masques médicaux

L’utilisation prolongée de masques médicaux peut être inconfortable, mais elle n’entraîne ni intoxication au CO2 ni manque d’oxygène. Au moment de porter un masque médical, veillez à ce qu’il soit correctement ajusté et qu’il soit suffisamment serré pour vous permettre de respirer normalement. Ne réutilisez pas un masque à usage unique et changez-le dès qu’il s’humidifie.

La plupart des personnes qui contractent la COVID-19 en guérissent

La plupart des personnes qui contractent la ‎COVID-19 ont des symptômes bénins ou ‎modérés et peuvent guérir grâce à un ‎traitement de soutien. Si vous toussez et ‎avez de la fièvre et des difficultés ‎respiratoires, consultez rapidement un ‎médecin – mais contactez d’abord votre ‎centre médical par téléphone. Si vous avez de ‎la fièvre et vivez dans une région où le ‎paludisme ou la dengue sévit, consultez ‎immédiatement un médecin.‎

Il n’existe actuellement aucun médicament homologué pour le traitement ou la prévention de la COVID-19.  

Plusieurs essais sont en cours, mais rien ne prouve à ce stade que l’hydroxychloroquine ou un autre médicament permet de prévenir ou de guérir la COVID-19. Le mauvais usage de ce médicament peut entraîner des effets indésirables graves et une maladie voire le décès.

L’OMS coordonne actuellement la mise au point et l’évaluation de médicaments pour traiter la COVID-19.

Ajouter du piment dans votre soupe ou dans un autre plat ne permet pas de prévenir ni de guérir la COVID-19.

Les piments relèvent très bien les plats, mais ne permettent pas de prévenir ni de guérir la COVID-19. Le meilleur moyen de se protéger contre le nouveau coronavirus est de se tenir à au moins 1 mètre de distance des autres et de se laver les mains soigneusement et régulièrement. Une alimentation équilibrée, une bonne hydratation, une activité physique régulière et un sommeil de qualité contribuent également à un bon état de santé général.

Les mouches domestiques ne transmettent pas la COVID-19

Il n’y a, à ce jour, aucune donnée ou information tendant à montrer que les mouches domestiques transmettent la COVID-19. Le virus à l’origine – se transmet principalement par les gouttelettes qu’une personne infectée expulse quand elle tousse, éternue ou parle. On peut aussi être infecté en touchant une surface contaminée puis en se touchant les yeux, le nez ou la bouche sans s’être lavé les mains entretemps. Pour se protéger, il faut garder une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes et désinfecter les surfaces qui sont fréquemment touchées. Il faut se laver les mains souvent et soigneusement et éviter de se toucher les yeux, la bouche et le nez.

La pulvérisation d’eau de javel ou d’autres désinfectants sur le corps ou leur introduction dans l’organisme ne protègent pas contre la COVID-19 et peuvent être dangereuses.

Il ne faut en aucun cas pulvériser de l’eau de Javel ou un autre désinfectant sur votre corps, ni l’introduire dans votre organisme. Ces substances peuvent être toxiques si elles sont ingérées et elles peuvent irriter et abimer la peau et les yeux. L’eau de Javel et les désinfectants doivent être utilisés en faisant très attention, exclusivement pour désinfecter des surfaces.  Rappelez-vous de tenir le chlore (eau de Javel) et les autres désinfectants hors de la portée des enfants.

Boire du méthanol, de l’éthanol ou de l’eau de Javel ne permet pas de prévenir ou de guérir la COVID-19 et peut être extrêmement dangereux

Le méthanol, l’éthanol et l’eau de Javel sont des poisons. Leur ingestion peut entraîner des lésions voire la mort. Le méthanol, l’éthanol et l’eau de Javel sont parfois utilisés dans des produits d’entretien qui servent à détruire le virus sur les surfaces, mais il ne faut jamais en boire. Ils ne détruisent pas le virus dans l’organisme et entraînent des lésions des organes internes.

Pour se protéger de la COVID-19, il faut désinfecter les objets et les surfaces, en particulier ceux que vous touchez régulièrement. Lavez-vous les mains souvent et soigneusement et évitez de vous toucher les yeux, la bouche et le nez.

Les réseaux de téléphonie 5G ne propagent pas la COVID-19

Les virus ne circulent pas sur les ondes radio ou par les réseaux mobiles. La COVID-19 se propage dans de nombreux pays qui n’ont pas de réseau mobile 5G. Elle se propage par les gouttelettes respiratoires projetées lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou parle. On peut aussi être infecté en touchant une surface contaminée, puis ses yeux, sa bouche ou son nez.

S’exposer au soleil ou à des températures supérieures à 25 °C n’empêche pas   de contracter la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

Vous pouvez contracter la COVID-19 sous n’importe quel climat, même par temps chaud ou ensoleillé. Les pays où le climat est chaud ont rapporté des cas -. Pour vous protéger, veillez à vous laver les mains fréquemment et soigneusement et évitez de vous toucher les yeux, la bouche et le nez.

On peut guérir de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Attraper ce nouveau coronavirus ne signifie pas qu’on va le garder toute la vie.

La majorité des personnes qui contractent la COVID-19 peuvent guérir et éliminer le virus de leur organisme. Si vous contractez la maladie, assurez-vous de traiter vos symptômes. Si vous avez de la toux, de la fièvre et des difficultés respiratoires, consultez rapidement un médecin – mais contactez d’abord votre centre médical par téléphone. La majorité des patients guérissent grâce à un traitement de soutien.

Arriver à retenir sa respiration pendant 10 secondes ou plus sans tousser ni se sentir gêné ne signifie pas  que l’on est épargné par la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ou toute autre maladie pulmonaire.

Les symptômes les plus fréquents – sont la toux sèche, la fatigue, et la fièvre. Certaines personnes peuvent développer des formes plus graves de la maladie, comme une pneumonie. Le meilleur moyen de savoir si vous avez attrapé le virus responsable de la COVID-19 est d’en obtenir la confirmation par un test de laboratoire. Vous ne pouvez pas le confirmer vous-même avec cet exercice de respiration, qui peut même être dangereux.

Boire de l’alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux

Une consommation fréquente ou excessive d’alcool peut augmenter les risques pour votre santé.

Le virus de la COVID-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides.

D’après les données dont on dispose jusqu’à présent, le virus de la COVID-19 peut se transmettre dans toutes les régions, y compris les zones chaudes et humides. Indépendamment du climat, prenez des mesures de protection si vous vivez ou si vous vous rendez dans une zone où il y a des cas -. Le meilleur moyen de se protéger contre l’infection est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, le nez ou la bouche.

Le temps froid et la neige ne peuvent pas tuer le nouveau coronavirus (2019-nCoV). 

La température normale du corps humain reste aux alentours de 36,5 °C et 37 °C, quel que soit la température ou le temps extérieur. Par conséquent, il n’y a aucune raison de croire que le temps froid peut tuer le nouveau coronavirus ou d’autres agents pathogènes. Le moyen le plus efficace pour vous protéger contre le 2019-nCoV est de vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Prendre un bain chaud ne protège pas contre le nouveau coronavirus.

Prendre un bain chaud n’empêche pas de contracter la COVID-19. La température du corps reste normale, entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche. Par ailleurs, il peut être dangereux de prendre un bain très chaud à cause du risque de brûlure. Le meilleur moyen de se protéger contre la COVID-19 est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez.

Le nouveau coronavirus ne peut pas être transmis par les piqûres de moustiques. 

Le nouveau coronavirus est un virus respiratoire qui se propage essentiellement par contact avec une personne infectée, par l’intermédiaire des gouttelettes respiratoires émises lorsqu’une personne, par exemple, tousse ou éternue, ou par l’intermédiaire des gouttelettes de salive ou de sécrétions nasales. À ce jour, il n’existe aucune information ni aucun élément de preuve laissant penser que le 2019-nCov pourrait être transmis par les moustiques. Pour vous protéger, évitez tout contact rapproché avec une personne qui a de la fièvre ou qui tousse, et pratiquez les bons gestes d’hygiène des mains et d’hygiène respiratoire.

Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, vous devez vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Les sèche-mains sont-ils efficaces pour tuer le nCoV 2019 ?

Non. Les sèche-mains ne sont pas efficaces pour tuer le 2019-nCoV. Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, vous devez vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Une fois que vos mains sont propres, vous devez les sécher soigneusement à l’aide de serviettes en papier ou d’un séchoir à air chaud.

Les lampes ultra-violet (UV) ne doivent jamais servir à désinfecter les mains ou d’autres régions de la peau.

Les rayons UV peuvent irriter la peau et abimer les yeux. Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon est le moyen le plus efficace de supprimer le virus.

Les scanners thermiques ne permettent pas de détecter la COVID-19

Les scanners thermiques permettent de détecter la fièvre (l’élévation de la température corporelle au-dessus de la normale). Ils ne permettent pas de détecter l’infection par le virus de la COVID-19. Il existe de nombreuses causes de fièvre. En cas de fièvre, appelez votre médecin, ou faites-vous soigner immédiatement si vous habitez dans une région où le paludisme ou la dengue sévit.

Les vaccins contre la pneumonie protègent-ils contre le nouveau coronavirus ?

Non. Les vaccins contre la pneumonie tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin anti-Haemophilus influenza type B (Hib) ne confèrent pas de protection contre le nouveau coronavirus.

Le virus est si nouveau et différent qu’il nécessite un vaccin qui lui est propre. Les chercheurs travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le 2019-nCoV et l’OMS soutient leurs travaux. Bien que ces vaccins ne soient pas efficaces contre le 2019-nCoV, la vaccination contre les maladies respiratoires est fortement recommandée pour protéger votre santé.

Se rincer régulièrement le nez avec une solution saline peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non. Rien ne prouve que le fait de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline protège les gens contre l’infection par le nouveau coronavirus.

Il existe quelques éléments probants indiquant que cette pratique peut aider les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume ordinaire. Cependant, il n’a pas été démontré que le fait de se rincer régulièrement le nez permettait de prévenir les infections respiratoires

Manger de l’ail peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus.

Le nouveau coronavirus affecte-t-il les personnes âgées ou les jeunes y sont-ils également sensibles ?

Les personnes de tous âges peuvent être infectées par le nouveau coronavirus (2019-nCoV). Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades à cause de ce virus.

L’OMS conseille aux personnes de tous âges de prendre des mesures pour se protéger du virus, par exemple en suivant une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène respiratoire.

Au moment de porter un masque médical, veillez à ce qu’il soit correctement ajusté et qu’il soit suffisamment serré pour vous permettre de respirer normalement. Ne réutilisez pas un masque à usage unique et changez-le dès qu’il s’humidifie.

Les antibiotiques sont-ils efficaces pour prévenir et traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non, les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries. Le nouveau coronavirus (2019-nCoV) est un virus et, par conséquent, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement.

Cependant, si vous êtes hospitalisé pour une infection par le 2019-nCoV, vous pouvez recevoir des antibiotiques car une co-infection bactérienne est possible.

Existe-t-il des médicaments spécifiques pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

À ce jour, aucun médicament spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Toutefois, les personnes infectées par le virus doivent recevoir des soins appropriés pour soulager et traiter les symptômes, et celles qui sont gravement malades doivent recevoir des soins de soutien optimisés.

Certains traitements spécifiques sont à l’étude et seront testés dans le cadre d’essais cliniques. L’OMS contribue à accélérer les efforts de recherche et de développement avec toute une série de partenaires.

Source : who.int/fr avec afriquematin.net    

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook