Consommation/Voici les produits qui contiennent de l’huile de palme

Principalement utilisée dans la préparation de denrées alimentaires transformées, l’huile de palme se trouve aussi dans la composition de plusieurs produits du quotidien, ménagers ou hygiéniques. Elle s’affiche parfois clairement dans les listes d’ingrédients mais avance bien souvent masquée. Voici quelques produits qui en contiennent, que vous ne soupçonniez peut-être pas.

Le lait infantile
A l’exception de certains laits maternisés «bio», la plupart des laits infantiles contiennent de l’huile de palme. Celle-ci permet en effet de se rapprocher au plus près de la composition du lait maternel, puisque tous deux contiennent de l’acide palmitique.

Les médicaments

La palme est utilisée sous diverses molécules dans les médicaments pour le cœur, la dépression ou encore les douleurs. Dans l’armoire à pharmacie, la Biafine et le paracétamol contiennent du stéarate de magnésium, dérivé d’huile de palme. Elle est choisie car elle est économique et non dangereuse pour l’organisme.

Les shampooings et gels douche

 De nombreux cosmétiques contiennent de l’huile de palme (gels douches, shampooing, après-shampooing, masques capillaires, etc.). Marques distributeurs ou grandes marques, toutes sont logées à la même enseigne et identifier la présence d’huile de palme dans leur composition est parfois compliqué ; car elle n’est quasiment jamais présente à l’état brut dans les cosmétiques.
Les bouillons cubes

Le célèbre bouillon cube, qui permet de rehausser le goût des plats, a récemment fait l’objet d’une enquête de l’association «60 millions de consommateurs ». Au total, 34 références ont été passées au crible, parmi elles figuraient celles de marques très connues comme Knorr ou Maggi. La présence d’huile de palme dans cinq types de bouillon, dont un disposant du label bio, a été détectée.

Les moussent et gels à raser

On retrouve l’huile de palme sous des noms comme monoglycéride d’acide gras, alcool cétéarylique, sodium palmate, ou encore acide palmique (palmitic acid). La mousse à raser ne présente pas de réel danger potentiel pour la santé, mais sa production à base d’huile de palme comporte les lourdes conséquences environnementales. Elle participe, entre autres, à la déforestation, à la mort d’orangs-outangs et autres animaux vivant dans la forêt, au réchauffement climatique et nécessite un usage massif de pesticides, selon l’association «France Nature Environnement».

La lessive

Jugée « plus écologique » que les dérivés issus de la pétrochimie, les atouts non négligeables de l’huile de palme (neutre pour la peau, inodore, incolore, bonne conservation, bon rapport qualité-prix) en ont fait, ces 30 dernières années, l’une des alternatives privilégiées pour la fabrication des produits cosmétiques, mais aussi des savons et des bases lavantes. Aujourd’hui, elle entre dans la composition d’agents tensioactifs de nombreux produits d’entretien et lessives, dans des proportions variables selon les recettes élaborées par les fabricants.

Le maquillage
Mascara, crayon pour les yeux, fond de teint, rouge à lèvres… De nombreux cosmétiques contiennent de l’huile de palme. Plusieurs mentions de fabricants, sont récurrentes dans la composition des produits de beauté. L’huile de palme est aussi omniprésente dans tous les cosmétiques d’usage courant : crèmes pour le visage et le corps, produits d’hygiène et de démaquillage, huiles pour les cheveux, visage ou le corps, etc.

Source : cnews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.