Intoxication alimentaire/Des conseils pour limiter les risques

Aliments pas cuits, mal conservés, manque d’hygiène… Chaque année, un tiers des infections d’origine alimentaires surviennent au domicile. Voici un rappel des règles à suivre pour limiter les risques de tomber malade.

Nettoyer et régler son réfrigérateur

Tout d’abord, il est essentiel de nettoyer régulièrement son réfrigérateur, au moins une fois par mois, car les aliments produisent des bactéries potentiellement néfastes pour la santé et qui vont proliférer, contaminant ainsi d’autres denrées. Si des aliments se rependent à l’intérieur, il faut procéder au nettoyage sans attendre. Pensez également à vérifier que la température de votre frigo est bien réglée dans la zone la plus froide du réfrigérateur et doit être comprise entre 0 et 4°C.

Bien conserver les aliments  
D’autre part, il est important de respecter la chaîne du froid, afin de garder les produits sains, du stade de la production jusqu’à la cuisine. La hausse de température peut entrainer la prolifération de certains germes – rendant ainsi l’aliment en question impropre à la consommation. Ainsi, il faut veiller à ne pas conserver un produit surgelé ou réfrigéré au sein d’un environnement où la température dépasse celle indiquée sur l’étiquette. Après chaque préparation, n’attendez pas plus de deux (2)  heures pour mettre les aliments au réfrigérateur, et pensez à emballer de façon hermétique chaque plat entamé.

Laver correctement ses mains

Autre réflexe à avoir, qui en cette période de pandémie n’a jamais été aussi fréquent. Il faut laver correctement les mains avec du savon avant et après chaque préparation, mais aussi avant de passer à table, afin d’éviter que des bactéries pathogènes ne se retrouvent ensuite sur des aliments, surtout si on est malade. Pour éviter une contamination croisée, il est également recommandé de laver tous les objets qui ont touché les aliments crus.

Ne pas réutiliser les mêmes ustensiles

Pensez aussi à changer de planche à découper lors de vos préparations, c’est certes moins pratique, mais primordiale pour limiter les risques de contamination. On peut utiliser une planche pour la viande et les poissons crus, mais il faudra en prendre une autre pour les aliments cuits et les légumes propres. Et une fois que les aliments sont cuits, il ne faut pas réutiliser les plats et les ustensiles qui ont été utilisés pour les préparer.

Manger rapidement les plats à base d’œufs et la charcuterie
Pour les recettes à base d’œuf crus, sans cuisson, comme la mayonnaise, les crèmes, ou encore les mousses au chocolat et les pâtisserie, il est  conseillé de les préparer le plus proche possible du moment de leur consommation. En cas de stockage, – il est nécessaire de les maintenir au froid, puis de les consommer dans les vingt-quatre (24) heures. Concernant la charcuterie, une fois ouverte, elle doit être consommée aussi rapidement que possible, car à la moindre suspicion, il est préférable de tout jeter. Et tout comme la viande rouge, il est recommandé de consommer le poisson le jour-même, voire au maximum le lendemain de son achat.

Faire attention à la cuisson

Il est enfin préconisé de faire cuire suffisamment les aliments, surtout pour les enfants et les femmes enceintes. Pour la viande, il est fortement recommandé de la cuire à cœur, c’est-à-dire l’intérieur et l’extérieur, en particulier les viandes de porc et de volaille, ainsi que les viandes hachées, car les bactéries ne se trouvent pas seulement en surface et peuvent se disperser dans tout le produit. Pour rappel, pour tuer les germes pathogènes, il faut cuire la viande et le poisson à 60°C minimum.

 Source : cnews.fr