Cesec-Cese/ La Côte d’Ivoire et la France réaffermissent leur coopération

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

A l’invitation du Président du Conseil Economique Social Environnemental et Culturel (CESEC), Eugène Aka Aouélé, le Président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) de France, Thierry Beaudet a déposé ses valises pour la première fois sur les bords de la lagune ébrié, le dimanche dernier à Abidjan. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération qui lient les deux institutions.

Les présidents du Cese Thierry Beaudet et du Cesec, Eugène Aka Aouélé ont rendu hommage à leurs prédécesseurs lors de cette rencontre.

Le lundi 28 mars à la salle des Plénières de l’institution, le président Eugène Aka Aouélé a reçu son homologue de France a eu une séance de travail élargie aux conseillers économiques sociaux, environnementaux et culturels avec son homologue.

Au cours de cette rencontre, l’hôte du président Aka Aouélé a rappelé le sens des relations privilégiées entre la Côte d’Ivoire et la France.  « Le prédécesseur du président Aka Aoulé et mon prédécesseur ont signé un accord de coopération qui a permis de renforcer les liens entre nos deux institutions et nous avons tenu à le prolonger à nouveau. Je suis heureux de rendre cette visite au président Aka Aouélé pour une réunion d’amitié et de travail, après mon électionLe Cesec joue un rôle important dans les instances internationales, au-delà des relations bilatérales… », a-t-il rappelé.

A cette occasion, le président Thierry Beaudet a mené une communication sur le thème : « sur les clés de la relance économique et les réponses aux actions sociales après l’impact de la Covid-19 ». Dans son propos liminaire, il a noté que « le CESE aide à élaborer des politiques publiques et les proposer au gouvernement. Ces politiques doivent lutter contre les inégalités et proposer des solutions inclusives, accueillantes et durables pour toute la population, mais surtout pour la jeunesse de demain ».

 Il a fait également savoir que « nous avons considéré que pour tenter d’apporter des réponses à cette question, si importante, il fallait en même temps penser à trois familles d’enjeux indissociables. Il s’agit des enjeux de résilience, les enjeux de la nécessaire transition et les enjeux des grandes transformations en cours dans le monde », a-t-il poursuivi.

Parlant des perspectives, le premier responsable du Conseil économique français a révélé plusieurs sujets sur lesquels les deux institutions doivent apporter des solutions, notamment les échanges sur les meilleures pratiques, « nous partageons sur nos méthodes de travail, car le Cesec ivoirien et le Cese français veulent être utiles à nos gouvernements pour les aider dans l’élaboration des politiques publiques qui sont des sujets très importants. Et puis, il y a des questions nouvelles qui ont fait irruption dans la vie de concitoyens, comme celle concernant l’environnement, sur la question démocratique, notamment sur la participation des citoyens à nos travaux ».

Les conseillers du Cesec et la délégation du Cese ont immortalisé la rencontre (Ph: Cesec)

Renouvelant la signature de leur convention de partenariat, le président du Cesec, Eugène Aka Aouélé, a souligné que les deux institutions ont toujours travaillé mains dans la main, « et d’ailleurs la signature de l’avenant à la convention est une occasion de rendre d’abord hommage à nos prédécesseurs, Charles Koffi Diby qui avait signé donc en décembre 2018 avec son homologue français. C’est également une manière pour nous de nous inscrire fondamentalement dans la vision de nos présidents de la république, à l’image de l’excellente relation de coopération entre nos deux pays. Nous voulons faire la démonstration que pour aller au rendez-vous de nos différentes faitières, dont nous avons eu l’insigne honneur de résider pendant six mois lors du début de notre mandat, nous avons démontré que nous formons une communauté de partage et de défense pour ceux qui doivent gouverner ces institutions », a-t-il fait savoir.