CESE/Un cafouillage inédit à la cérémonie de remise de service

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

La salle des Plénières du Conseil économique, social environnemental et culturel (Cesec) a servi de cadre le jeudi 15 avril dernier à la cérémonie de remise de service de cette institution. Supervisée par le ministre, secrétaire général de la présidence Abdourahamane Cissé, cette séance de travail a été le théâtre d’une scène déconcertante.

Le Conseil économique, social, environnemental et culturel a fait sa rentrée solennelle, le jeudi 15 avril 2021, sous le signe de la continuité des travaux déjà entamés. Lors de la cérémonie et au-delà de son caractère  solennelle, un fait marquant et non des moindres, a attiré l’attention de plusieurs observateurs présents.

Un cafouillage des plus inappropriés s’est invité dans cette salle par le comportement désinvolte de certains collaborateurs du nouveau président, Aka Aouélé Eugène. Ainsi, des individus se faisaient passés pour des membres du protocole, donnant des instructions contraires à celles dévolues aux éléments compétents. Un  désordre total s’en est suivi, mettant à mal l’organisation protocolaire mis en place par les services du protocole d’Etat.

Le président Eugène Aka Aouélé a reçu les honneurs militaires lors de cette cérémonie de remise de service.

Le Cesec est une instance de grande valeur, un socle, d’où un rappel de principe est toujours nécessaire dans la conduite d’une organisation. Que le président Aouélé ne traine pas dans sa besace des incompétents, et des trouble-fêtes  fussent-ils  des collaborateurs de longue date.

Le président Eugène Aka Aouélé est une personnalité de haut rang, un cadre de qualité à la tête d’une assemblée constitutive et une telle nomination «est la reconnaissance -, d’un serviteur dévoué à la nation qui aura su relever nombre de défis », a fait savoir ce jour, le ministre, secrétaire général de la Présidence Abdourahamane Cissé, en présence du ministre auprès du Président de la République, chargé des relations avec les Institutions, Gilbert Koné Kafana, du secrétaire général du Cesec, des directeurs de cabinet et de la presse.

Le président Aouélé a besoin de quiétude pour accomplir la mission noble qui lui a été confiée. Il a traduit cela dans son discours introductif, « je ne ménagerai aucun effort dans l’accomplissement de ma mission et ce, dans le strict respect des valeurs… Pour ma part, j’entends, au regard de l’excellent travail déjà entamé, renforcer toutes les activités qui ont trait à la continuité…. », a-t-il promis.

La mission dévolue au Cesec est noble et pour la réussir, il faut veiller à ce que les rôles et les tâches soient bien définis pour éviter que ce genre de spectacle désolant et inconfortable ne se reproduise plus.

Facebook