Célébration du mérite/Lognon Françoise (proviseur de Taabo) : « il faut persévérer dans le travail, toujours travailler car seul le travail paie »

À l’occasion de la célébration des 59 ans de la Côte d’Ivoire, le 7 août dernier à Agboville, Lognon Françoise, proviseur du lycée Kouamé Koffi Telesphore de Taabo, a été distinguée par le conseil régiona, meilleur chef d’établissement de l’Agnéby-Tiassa. Dans un entretien accordé à Afriquematin.net, elle donne le secret de sa réussite.

 

  • Vous venez d’être récompensée en tant que meilleur chef d’établissement de l’Agnéby-Tiassa. Quels sont les sentiments qui vous animent ?

Ce sont des sentiments de de joie, de gratitude envers Dieu, mais aussi  envers madame le ministre de l’éducation nationale, qui m’a confié la gestion de cet établissement. Le travail a été reconnu au niveau régional, à travers cette distinction, cela me va droit au cœur. Moi, qui d’habitude célèbre mes meilleurs élèves et collaborateurs, je suis aujourd’hui célébrée.Lognon Françoise

 

  • Comment êtes-vous parvenu à atteindre ce taux de réussite de 86% au baccalauréat dans votre établissement. Taux de réussite largement au-dessus de la moyenne nationale ?

Vous  pas  n’êtes sans ignorer que l’école a été fortement secouée par des grèves d’enseignants au cours de cette année scolaire. Mais, chez nous à Taabo, nous avons amené les enseignants qui tenaient les classes d’examens à faire des cours de mise à niveau dans certaines disciplines spécifiques. Nous avons continué à encadrer, encourager et  remobiliser les élèves. Je crois que c’est ce qui nous a permis d’atteindre ce taux.

  • À quoi, cela vous engage madame ?

Je suis appelé à faire valoir mes droits à la retraite à la fin de cette année. Néanmoins, cela nous engage à continuer parce qu’on est enseignant à vie. Tant qu’on est sur la terre des hommes. Et, je suis prête à mettre mon expertise au service des autres, de la communauté éducative.

  • Un message à l’endroit des élèves, collaborateurs de Taabo et partant de toute l’Agnéby-Tiassa?

 Taabo doit maintenir le cap sur la performance que nous avons atteinte parce qu’on n’a plus le droit de régresser. On doit progresser ou à défaut rester à ce niveau actuel où nous en  sommes aujourd’hui. Donc, J’encourage donc les élèves et les enseignants de la ville  et ceux de toute la région à persévérer dans le travail car seul le travail paie. Tôt ou tard, votre travail sera reconnu. C’est pourquoi, je les exhorte à se mettent au travail. C’est le secret. Il faut continuer de travailler, toujours travailler.

Entretien réalisé par

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook