ads bas

Célébration de la Fête du travail/Une commémoration sous hautes tensions

ads bas

Par Christ Zorro/afriquematin.net

La traditionnelle commémoration du premier mai sera une fois de plus l’occasion pour les travailleurs  d’exposer aux autorités gouvernementales les doléances  de leurs corporations respectives.  Pour le cas particulier  de la  Cote d’Ivoire,  ce 1er mai 2019  pourrait se démarquer des autres, au vu des tensions qui ont prévalu ces derniers mois  entre  le gouvernement et l’ensemble des associations syndicales.

L’administration  et le secteur éducatif ont été particulièrement éprouvés ces derniers mois. Il  va s’en dire que l’intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI)  attend  de la tutelle  des réponses idoines quant à ses   doléances. En effet, le  président de la plateforme des fonctionnaires, Zadi Gnagna, en lançant, le 04 mars 2019,  un apaisement  à l’endroit de ses  camarades , s’attend  à ce que le chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara, s’attache   à résoudre l’entièreté ou du moins  les plus importantes des  vingt dernières   (20) doléances  répertoriées  le 1er mai 2018 et dont La plus importante, qui ne dit pas son nom,  sera  liée à l’amélioration du pouvoir d’achat du fonctionnaire Ivoirien.

L’attente des corporations du secteur privé à l’égard de l’Etat n’en est pas moins grande.  Le dispositif fiscal de 2018 à l’endroit des entreprises  du secteur privé continue encore  de faire grincer des dents. La pression fiscale estimée à 20 % pour cette année 2019 fera  à coups sûr  sortir de leurs  gangs  les chefs  de fil  de ce secteur essentiel  à l’éclosion  de la croissance économique en Côte d’Ivoire.

Si cette célébration du premier  mai fut à son origine, la célébration de la victoire des classes ouvrières, elle ouvre  sous nos tropiques, la place prépondérante de cette masse qui a toujours œuvré, sous le couvert de l’informel, à l’édification des piliers de l’économie Ivoirienne. La  paupérisation grandissante qui touche tous les secteurs d’activités pourrait être indexée  par  tous ceux qui sont conviés à cette énième célébration.

Comme on le voit, le président de la République aura fort à faire pour obtenir l’onction des différentes couches professionnelles  conviées à cette rencontre

Les commentaires sont fermés.