Burkina Faso/Le Lac de Tengrela sous la menace d’une dégradation irréversible

D’une superficie de 1500 ha, le lac de Tengrela se situe à sept kilomètres à la sortie de Banfora en direction de Sindou dans la province de la Comoé, région des Cascades.

La localité a un climat de type soudanien. C’est la zone la plus humide du pays, avec une saison des pluies qui dure six mois et des maxima pouvant aller jusqu’à 1 300 mm par an.

Sur les bords de la mare, on observe entre autres, la présence d’une forêt-galerie, une prairie aquatique et des cultures allant sur les berges. La faune présente une diversité d’espèces (hippopotames, poissons, canards …).

En ce qui concerne les hippopotames, le lac héberge une douzaine de familles qui a scellé une alliance sacrée avec les ancêtres du village. Quant aux sols, ils sont de types ferrugineux tropicaux, lessivés par suite d’une pluviométrie abondante.

Des actions doivent être menées pour sauver ce site à la fois naturel et touristique. Si la présence des guides touristiques permet d’encadrer les visites, il est impérieux de recycler ces derniers dans le domaine de la sauvegarde de l’environnement dans le sens de développer l’écotourisme en le contrôlant. Il faut stabiliser le pourtour en protégeant et en restaurant les bords de la mare.

Transformer la mare en une réserve partielle ou totale serait un apport inestimable à la science et au tourisme. Pour ce faire, la population locale doit être sensibilisée et responsabilisée.

Source : fr.allafrica.com

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook