Afrique du Sud/Accusé de corruption, Jacob Zuma s’explique  

L’heure des explications a sonné. Jacob Zuma, l’ancien président d’Afrique du Sud comparaît, ce lundi 15 juillet 2019, devant une commission d’enquête pour répondre d’accusations de corruption.

Depuis un an, cette commission, présidée par le vice-président de la Cour constitutionnelle Raymond Zondo, a entendu des dizaines de ministres, élus, hommes d’affaires ou hauts fonctionnaires venus déballer au grand jour les affaires louches de l’ère Zuma (2009-2018). L’ancien président a été poussé à la démission il y a un an et demi par son successeur à la tête du Congrès national africain et du pays, Cyril Ramaphosa. Mais il a toujours nié farouchement être impliqué dans tous les scandales qui ont éclaboussé son règne.

 Jacob Zuma  est notamment soupçonné d’avoir accordé illégalement de juteux contrats publics et des avantages indus à une sulfureuse famille d’hommes d’affaires indiens dont il est proche, les Gupta. Malgré toutes les accusations dont il fait l’objet, il n’a toujours pas été formellement inculpé. Il n’est pour l’heure poursuivi par la justice que dans une seule affaire de pots-de-vin versés en marge d’un contrat d’armement signé… il y a vingt ans.

Source : france24.com avec AFP

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook