ads bas

Bouaké : suspension des cours jusqu’au déguerpissement total du corps des gardes pénitentiaires dans les environs des Campus et cités Universitaires selon le CEECI

ads bas

Par Fatime Souamée-Afriquematin.net – Correspondante à Bouaké

A la suite des affrontements entre des gardes pénitentiaires et les étudiants qui a fait plusieurs blessés dans le camp des étudiants, les cours ont été suspendus à Bouaké. Une situation qui fait hausser le ton du Comité des Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire qui a produit une déclaration.

A la suite des affrontements entre des gardes pénitentiaires et les étudiants qui a fait plusieurs blessés dans le camp des étudiants, les cours ont été suspendus à Bouaké. Une situation qui fait hausser le ton du Comité des Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire qui a produit une déclaration.

« Considérant que la descente en armes des gardes pénitentiaires sur le campus est une violation grave de liberté d’expression,  d’aller et de venir et d’éducation saine,  le CEECI national a pris la mesure qui s’en suit, peut-on lire dans le premier paragraphe de cette déclaration.

Comme disposition à prendre pour la reprise effective des cours à Bouaké le CEECI, exige le déguerpissement total du corps des gardes pénitentiaires dans les environs des Campus et cités Universitaires Alassane Ouattara de Bouaké. A en croire le secrétaire général de ce mouvement, ces décisions doivent amener les autorités à prendre leur responsabilité pour assurer la sécurité des étudiants.

Notons que le calme semble revenir, mais les parents sont très inquiets d’une éventuelle perturbation des cours dans la ville de Bouaké.

Les commentaires sont fermés.