ads bas

Musique-Concert/Alpha Blondy déploie la grosse artillerie

ads bas

Par Justin Kassy/afriquematin.net

  La star ivoirienne, voire africain de la musique reggae Alpha Blondy, donne-rendez-vous à ses « bramôgô » pour son concert le vendredi prochain à la salle des fêtes d’un des plus grands établissements hôteliers dans la  Commune de Cocody.

Généralement, un concert reggae se déroule dans un espace à ciel ouvert, ceci pour qu’il y ait de la place aux spectateurs. Qui ne viennent pas pour s’asseoir, mais pour se tenir debout et participer activement, à leur manière, au spectacle. Occasion pour eux, d’encourager l’artiste à sortir de ses tripes, pour livrer une prestation de qualité, dont rêvent ses fans, et lui rester toujours fidèles.

Vu sous cet aspect, un concert reggae ne doit pas se tenir dans un endroit fermé, comme celui qu’a choisi Jagger pour son show du 15 juillet2022 prochain. Mais, l’option d’Alpha Blondy de se produire dans cette salle n’est pas fortuit.

L’artiste a décidé de se produire encore à l’Ivoire, parce que ce cadre lui rappelle, certainement, des souvenirs historiques, culturels, de la Côte d’Ivoire. Y après vingt-six (26) ans, c’est rappeler et apprendre, aussi aux jeunes, nos enfants, des souvenirs qui ont marqué l’histoire de la Côte d’Ivoire culturelle.

C’est un concert qui, à priori, passe pour être distractif, mais à y voir de près, il s’inscrit dans le rappel de la vie merveilleuse de ce pays.

 Ainsi, à travers ce nouveau rendez-vous, Jagger va, en quelque sorte, retracer le parcours de l’histoire culturelle de la Côte d’Ivoire. Les mélomanes de tout bord musical, sont invités à ce concert de Seydou Koné.

Faut-il rappeler d’ailleurs que son dernier spectacle en ce lieu remonte à 1996. Pour être à l’abri des bruits, des tintamarres, en vue d’une concentration, d’une inspiration, qui a accouché d’une belle prestation, dont des spectateurs témoins parlent encore aujourd’hui. Pour les avoir fait qui a fait fantasmer. Ce sera un véritable cours magistral de musique reggae auquel les Ivoiriens auront l’occasion de revivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.