Bonoua-Cohésion sociale/Une Ong prône la paix et la réconciliation entre les communautés

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

« Paix, Unité, Réconciliation et Égalité » (PURE) ,en Côte d’Ivoire, c’est cette Ong qui a réuni, le mercredi 14 octobre 2020, dans un établissement hôtelier de la ville de Bonoua,  autorités administratives, coutumière,  chefs religieux, leaders de femmes et de jeunesses pour réfléchir sur le maintien de la paix.   

« Paix-Unité et réconciliation pour Bonoua », tel a été le thème de cette rencontre qui a réuni plusieurs membres des organisations de la société civile. Originaire de la région,  le président de la « PURE », Ambroise Kouamé, n’a pas  caché son amour pour sa contrée, d’où cette initiative en vue de redorer le blason de son Bonoua natal tout en ayant à l’esprit la réconciliation et la paix.

« Nous allons nous réconcilier ici à Bonoua et cela est un impératif” a soutenu Ambroise Kouamé.
En présence de l’autorité administrative, toutes les communautés sont prêtes pour la réconciliation

« Notre belle cité, si conviviale et si vivante, n’a pas été épargnée par la violence », a-t-il rappelé, à l’entame de sa conférence, faisant allusion aux derniers évènements malheureux survenus récemment dans la ville de Bonoua, enregistrant  plusieurs blessés et occasionnant des morts.

 En vue de tirer les leçons de ce mauvais passé, « nous allons nous réconcilier ici à Bonoua et cela est un impératif. Nous allons parler le même langage de paix car c’est une obligation pour notre culture, un serment pour notre équilibre et surtout une exigence pour notre mieux-être », a-t-il annoncé.

En présence du sous-préfet, Kra Kouadio Maizan, des chefs coutumiers et les membres de la communauté religieuse,  de la royauté et autres acteurs de la société civile, le président  de la PURE, Ambroise Kouamé a signifié « qu’il n’existe désormais plus de conflits entre Abouré et Malinké.  Nous allons nous réconcilier ici à Bonoua et cela est un impératif. Nous allons parler le même langage de paix », a-t-il promis.

 Tous ont pris l’engagement de travailler à la préservation de la paix en Côte d’Ivoire en général et en  particulier à Bonoua.

Facebook