Mariétou Mariette Dicko/Le « Globe-Trotter » de la Mode Africaine.

Par Justin Kassy et Diarra Cheick Abdoul

De passage à Abidjan, la Créatrice de vêtements africains la plus originale du Mali, Mariétou  Mariette Dicko, a rendu visite à S.E.M Ousmane Ag Rhissa, Ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire. Nous avons saisi l’occasion pour lui soutirer rapidement quelques mots sur la « Mode Africaine » à laquelle elle tient comme à la prunelle de ses yeux.

 Mariétou est une passionnée de l’Art Africain. Son amour pour la « Création » et la « Mode Africaine » est inné.  Mais c’est auprès de sa grand-mère, que toute petite, elle va extérioriser ce talent qui sommeillait en elle et fait d’elle aujourd’hui, une star incontestable et incontestée de la « Mode Africaine ».

Mariétou est une artiste accomplie maîtrisant tous les domaines de la création : depuis le filage du coton, un savoir-faire transmis par sa grand-mère, jusqu’à la couture,  grâce à sa mère, en passant par la broderie et le tricot appris à l’école des Bonnes Sœurs de Bamako où elle était scolarisée.

C’est à l’âge de 17 ans qu’elle fait ses débuts dans la couture pour aider sa famille, tout en poursuivant ses études. Une fois diplômée, elle travaille dans les Assurances et une compagnie pétrolière. Sa carrière a également été marquée par 16 années passées aux Nations Unies, dans les agences de l’UNESCO et de l’UNICEF. C’est en 2000 qu’elle a fait le choix de revenir à sa passion, la Mode, en présentant son premier défilé de Mode à Bamako. Sa griffe « Traditions »estampillée sur ses créations plaît. Elle a fait et continue de faire le tour du monde.  A travers ce « tour » du monde, Mariétou, véritable « globe-Trotter » de la Mode Africaine entend promouvoir la Mode Africaine.

En créant cette griffe ; Traditions Mode Africaine, elle a rendu un hommage à sa grand-mère qui lui a donné la passion des étoffes maliennes. Parallèlement, désirant promouvoir la culture malienne à l’international, elle a monté le projet culturel MADI (Mode Arts Développement International). Avec la qualité de sa création, Mariétou s’est ensuite faite remarquer par le Ministère de l’l’Artisanat Malien qui lui a conféré le rôle d’Ambassadrice des textiles et de la Mode. Ce nouveau statut lui a donné l’opportunité de voyager dans différents pays en participant à des Salons internationaux.

 A son actif : Foires, Expositions, Salons, défilés de Mode, etc. dans son Mali natal et dans le monde entier. France, Suisse, Etats Unis, etc. Ces pays, en matière de Mode Africaine, font presque la cour à Mariétou Mariette Dicko, pour la qualité des produits africains, maliens notamment, surtout le Bogolan, ses mélanges, et ses dérivés qu’elle leur présente chaque fois. Après avoir travaillé pour le système des Nations Unies, elle  se dégagea pour servir à fond la culture et la Mode Africaine. Qu’elle considère comme une véritable industrie aux devises importantes pour les pays africains. Mariétou fait le plaidoyer pour la Mode Africaine dans le monde. Elle est devenue l’Ambassadrice de la Mode Africaine. Qu’elle vend par le biais de ses produits dans les pays d’Europe, Asiatiques, Etats Unis.

                                                                Par Justin Kassy et Diarra Cheick Abdoul

Facebook